Ciel de traine

L'alcool de genièvre est injustement méprisé, de nos jours.
Tony Gheeraert - La Dame noire 2 : Le Trésor des Stuart
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 26 septembre

Contenu

Roman - Policier

Ciel de traine

Psychologique - Assassinat - Procédure MAJ samedi 17 février 2018

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

Gilles Vidal
Montigny-le-Bretonneux : Zinédi, février 2018
240 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-84859-175-9

Bas et lourd comme un couvercle

Les amateurs des littératures policières qui suivent Gilles Vidal dans ses différentes pérégrinations livresques depuis des années, que ce soit comme écrivain ou comme éditeur, savent que l'homme aime les intrigues un peu tortueuses, les personnages un peu décalés (euphémisme), et qu'il sait installer des atmosphères poisseuses, lourdes et éclairées par la noirceur de l'esprit humain. Toutefois, comme une maison a besoin que le locataire ouvre les fenêtres pour aérer, l'auteur sait changer de perspective ou de façon de raconter afin que les ouvrages ne soient pas des redites les uns des autres. Il est ici difficile de révéler ce qui est le cœur de l'histoire elle-même, pourtant liée à un aspect justement de cette noirceur humaine, car ce serait en raconter la fin. Pourtant, Ciel de traine ne déroge pas à la règle précitée, à travers des personnages débordés par les événements, et poussés par leurs actions et leurs pensées. Au départ, le lieutenant Kamensky doit enquêter sur une bien sombre affaire : dans un lieu sordide, on a découvert un inconnu torturé puis étranglé. Encore plus étrange, on a retrouvé dans sa main un os d'oiseau ! En parallèle, nous allons suivre un homme tombé amoureux d'une beauté mystérieuse. Cette dernière a été enlevée et son ravisseur joue au chat et à la souris avec l'homme. D'autres sous-intrigues ponctuent le tableau d'une histoire qui semble partir dans des sens différents. Mais comme souvent dans les romans policiers, les rivières narratives éloignées se retrouvent dans le fleuve commun. Ce qui pourrait apparaître de prime abord comme une suite de scènes glauques, désespérées, rendues avec un soin stylistique fort et angoissant, qui montre les états d'âme d'un auteur du noir, devient ainsi un déroulé de sombres facettes d'une intrigue maîtrisée de bout en bout, comme si chaque scène avait été polie avec soin, comme un diamant brut, sorti de sa gangue.

Citation

Elle avait perdu toute notion, recluse dans ce bas-fond où la froide humidité se mettait à la mordre sérieusement maintenant, attaquant l'équilibre précaire de sa santé de plus en plus fragile.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 17 février 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page