L'Ire noire

La règle c'était qu'à défaut de s'échapper, il fallait se terrer.
Darwyn Cooke - Parker : Fun Island
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 19 juillet

Contenu

Roman - Insolite

L'Ire noire

Pastiche - Enlèvement MAJ mardi 10 novembre 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 10 €

Pauline Bonnefoi
Paris : Le Léopard démasqué, octobre 2009
158 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-35831-007-9
Les Aventures de Saint-Tin et son ami Lou, 7

Ce qu'il faut savoir sur la série

Saint-Tin est un détective qui part enquêter un peu partout dans le monde accompagné de son ami Lou, perroquet volage et sentencieux. Avec le capitaine Aiglefin, poivrot notoire, et le professeur Margarine, cryptozoologue averti, ils habitent le moulin Tsar, croisent au gré d'aventures débridées et totalement absurdes, les agents secrets Yin et Yang, aux humeurs diamétralement opposées.
23 romans de prévus comme les 23 albums de Tintin imaginés par Hergé. Des pastiches dans la plus pure tradition, jusqu'à la couverture librement inspirée de celle des albums. Hommage loufoque, terrible, sensible et parfaitement insensé !

Ne moutons pas notre bonheur

Ce septième volet des "Aventures de Saint-Tin et de son ami Lou", signé par Pauline Bonnefoi, nous emmène dans une étrange contrée écossaise où les taxidermistes s'amusent à fourrer les moutons de billets de banque en vue de fomenter une inflation qui fera imploser l'économie britannique. Au début, il est question d'un monstre tentaculaire qui pulvérise tout navire s'approchant d'une île. Le professeur Margarine, grand amateur de monstres loch-nessisés est parti dans la région pour en savoir plus. Ses travaux avançant dans un sens alarmant, il lance alors un appel urgent à Saint-Tin dans un mail que Lou, qui s'est énamouraché d'une volatile et qui passe alors son temps sur MSN, remet tardivement. Margarine agit alors étrangement en lançant un contre-SOS. Trop tard. Saint-Tin prépare ses valises et emmène un capitaine Hareng tout émoustillé à l'idée de découvrir de nouveaux whiskies. Lors de leur trajet, ils croisent les deux comiques troupiers Yplus et Ymoins sur la piste d'exterminateurs de moutons (un animal autant sacré en Écosse que la vache en Inde). Victime d'un complot, Saint-Tin est arrêté, menotté avant qu'il ne s'échappe devant l'ire noire des deux flics d'opérette qui n'auront alors de cesse de le poursuivre. Pour Saint-Tin, la mission est alors triple : résoudre l'énigme moutonnière, prouver son innocence et sauver le professeur Margarine. Pour cela, il devra affronter l'ire noire, la vraie, et explorer une île que tout le monde fuit.
Pastiche de L'Île noire chère à Hergé, L'Ire noire en est un bel hommage. Pauline Bonnefoi se joue des codes et du langage avec beaucoup de grâce. Elle dispose ici et là des contrepèteries oulipiennes ("Savez-vous où je peux trouver une rare gouttière ?") ainsi que des jeux de mots appréciés ("La crème des savants de Marseille. Toutes disciplines confondues".) tout en distillant un récit absurde complexe car il suit assez bien la trame d'Hergé tout en s'en écartant pour se mouler dans les codes de cette série. Série qui soit dit en passant subit une attaque en règle (toute une panoplie d'armes lourdes à la précision chirurgicale d'après un état-major basé à Moulinsart) de la part des ayants-droit d'Hergé. C'est la raison pour laquelle l'éditeur à dû y aller de ses astérisques et nous asséner des S****-T** et son ami L** qui ne dérangeront pas le lecteur. L'éducation aidant, le remplacement des astérisques se fait automatiquement dans un cerveau même embrumé de Loch Lomond.

Citation

Timothy Moray, veuillez terminer vos phrases par un point. Vous savez comment je trouve vulgaire la suspension de vos arrières-pensées libidineuses !

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 10 novembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page