Quelque part entre le Bien et le Mal

Pour un homme comme lui, tuer une femme est un moyen facile de se procurer de l'argent. La question est simple, M. Wentwood : voulez-vous empêcher un autre meurtre ?
Andrew Taylor - Le Diable danse à Bleeding Heart square
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 septembre

Contenu

Roman - Policier

Quelque part entre le Bien et le Mal

Tueur en série - Urbain - Prise d'otage MAJ mardi 06 février 2018

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Christophe Molmy
Paris : La Martinière, janvier 2018
346 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-7324-7924-8

Grandeur de la routine

Coline est une jeune femme flic de province qui aimerait percer et qui travaille dur en ce sens. Aussi, quand elle tombe sur une série d'affaires louches qui semblent se recouper et démontrer qu'un tueur en série se balade dans la nature, elle ne peut s'empêcher de prévenir sa hiérarchie. Son chef, étonnamment compréhensif, va essayer de l'aider à résoudre l'affaire, mais certains éléments vont apparaître un peu bizarres comme ces traces ADN qui semblent impliquer un criminel plus versé dans l'attaque de distributeurs automatiques...
De manière classique, nous avons là deux affaires qui avancent en parallèle et présentent du coup deux façons de concevoir le métier d'enquêteur, deux manières de pourchasser un criminel. D'un côté, une équipe de vieux briscards qui surveillent, se cachent, attendent patiemment que les coupables qu'ils observent déclenchent l'opération qui permettra leurs arrestations. De l'autre, un travail de fourmis, de recoupements, d'indices et de preuves qui s'ajoutent les uns aux autres pour cerner un coupable. Derrière ces deux méthodes, c'est surtout la ténacité, la volonté de nettoyer les choses, de rendre le monde un peu meilleur qu'on ne l'a trouvé en entrant qui se trouve au centre de l'intrigue. Le fait que Christophe Molmy est lui-même policier doit aider à partager cette vision. Mais, surtout, il parvient à en rendre compte avec justesse. Finalement, les deux enquêtes se rejoindront par une astuce scénaristique qui tend à démontrer que les deux façons de procéder ne sont pas aussi antagonistes que cela. Il faut développer sa patience pour agir au bon moment, et se bouger pour trouver des indices qui permettront de développer une réflexion. Christophe Molmy réussit également à décentrer son histoire en nous plaçant du côté des malfaiteurs, deux frères manouches qui dévalisent les distributeurs automatiques avec science et envie du travail bien fait. Leurs actions, leur vie quotidienne, leur mode de pensée sont présentés avec soin et renforcent encore le côté réaliste du roman, qui nous emmène quelque part entre le Bien et le Mal avec un entrain et une virtuosité captivante.

Citation

Le vol, c'est un métier comme un autre. Franck Schmidt en vivait depuis qu'il était enfant.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 06 février 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page