En marche vers la mort

Apparemment, nous avons le même destin, Didi et moi. A peine nées, on nous a sauvées de la mort pour nous faire vivre un véritable enfer.
Kishwar Desai - Témoin de la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 15 novembre

Contenu

Roman - Thriller

En marche vers la mort

Guerre - Terrorisme MAJ lundi 18 décembre 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Gerald Seymour
The Walking Dead - 2007
Traduit de l'anglais par Paul Benita
Paris : Sonatine, septembre 2017
510 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-35584-562-8

Compte à rebours létal

Sauf cas exceptionnel, nous avions pris l'habitude depuis quelques années de penser que le meurtre ne touchait que les marges de la civilisation, que les gens honnêtes pouvaient passer une vie entière sans être confrontés à la criminalité, dans une existence banale et minuscule. Mais, ces dernières années, l'explosion (si l'on peut se permettre cette expression) du terrorisme a changé cette donne. L'attentat terroriste a permis justement de reconsidérer notre façon de vivre. Nous savons à présent que personne n'est à l'abri et que nous marchons tous vers notre mort, sans forcément en avoir conscience. Le récit de Gerald Seymour va donc se construire autour de cette information en présentant des trajectoires de vie qui toutes se dirigent vers ce point ou tentent de l'en empêcher. Le suspense est créé par cette alternance entre un groupe terroriste qui se prépare lentement et tranquillement depuis ses pays d'origine, en s'appuyant sur des complicités au sein même de l'Angleterre, ces kamikazes, morts vivants déjà en marche, et ceux qui, prévenus par de petits indices, tentent de les en empêcher, y compris en mettant les mains dans le cambouis, comme ce personnage à quelques heures de la retraite mais qui essaie de mettre un grain de sable dans l'engrenage très bien huilée de l'attentat. Mais le roman ne va se limiter à cela. En contre-points, il présente quelques personnages occidentaux, pris dans leurs vies quotidiennes, dans leurs contradictions. Parmi eux, sans doute le plus intéressant, celui en tout cas auquel s'attache le plus l'auteur, le juré d'un procès plus préoccupé par son adultère et sa petite vie mesquine que par les enjeux du monde. Face à lui, et chargé de sa protection, un policier d'élite qui a eu le malheur de préférer sa conscience à son esprit de corps et se découvre une morale intègre en lisant le journal intime d'un membre de sa famille mort en Espagne en combattant dans les Républicains. L'auteur parvient à tisser les fils de son histoire, rend crédible les personnages, autant les "fanatiques" que ceux qui doutent, présentant les problèmes moraux de certains terroristes, comme ceux des démocrates chargés de torturer afin d'obtenir des renseignements jugés indispensables pour lutter contre l'ennemi, que les gens du commun qui ont tellement de problèmes simples à régler qu'ils ne se posent pas de questions sur les problèmes fondamentaux (le tout pouvant être symbolisé par le coup de téléphone de la femme du presque retraité qui lui reproche de ne pas être avec elle pour se préparer à son pot de départ alors qu'il assiste à la torture d'un terroriste). Ce contraste rendu avec soin, et renforcé par les flashbacks sur la guerre d'Espagne, font de En marche vers la mort un thriller réussi qui ne néglige ni la vie de ses personnages, ni le suspense de cette course contre la mort.

Citation

Pour lui et ses camarades combattants, ils étaient des rames tactiques utiles, appréciées pour la précision avec laquelle la cible choisie était détruite.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 18 décembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page