La Vierge au sac d'or

Le Monocle était une institution à Capitol Hill. Situé à quelques blocs à peine des bureaux du Sénat, l'endroit accueillait les éminences grises de DC depuis un demi-siècle. Les murs étaient couverts de tirages de format 20 X 25, dédicacés et encadrés, de tous les politiciens influents depuis cinq décennies, de tous les présidents depuis Kennedy.
Marcus Sakey - Les Brillants
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 23 septembre

Contenu

Roman - Policier

La Vierge au sac d'or

Huis-clos - Braquage/Cambriolage - Assassinat - Complot MAJ vendredi 24 novembre 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 0 €

Helen McCloy
She Walks Alone - 1948
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre Terrasse
Paris : Gallimard, juin 1950
252 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 2.176
Coll. "Série blême", 10

Traversée périlleuse

Helen McCloy nous propose une intrigue classique et retorse, alternant le roman traditionnel et le récit épistolaire pour une énigme en huis-clos sur un navire, qui héberge un serpent dangereux, et une galerie de personnages plus dangereux encore.
Dès l'entrée en matière de ce roman à énigme, Helen McCloy nous plonge dans une atmosphère d'angoisse avec la lettre-testament de Nina Keyes, passagère du Santa Cristina, un navire qui fait la liaison entre les Caraïbes et New York. Avant d'embarquer, son ami Rupert Lord, qui souffre d'un récent accident de cheval, lui a donné pour mission de remettre une lourde enveloppe cachetée à un intermédiaire à Washington. Or, peu après avoir embarqué, elle découvre fortuitement que cette enveloppe contient cent mille dollars, une fortune qu'elle ne peut laisser incidemment dans sa cabine. Heureusement, Tony, un ami d'enfance, est là pour l'aider... du moins en apparence ! Car dès le début de sa missive, Nina Keyes a prévenu le lecteur : "À ne lire que si je meurs de mort violente..." Le lecteur se retrouve donc embarqué dans un huis-clos en compagnie de personnages loufoques, étranges, mystérieux ou exotiques qui tous vont peu ou prou avoir des raisons de la détrousser de cette fortune. Nina Keyes est certes ingénieuse mais au moins un assassin rôde. Mais ce n'est pas tout car un herpétologiste ramène dans ses bagages un vampire dans une cage et un bushmaster dans une caisse en bois aux parois vissées (et non clouées, ce qui a son importance). Et ce bushmaster qui répond au doux nom de Medusa va se retrouver par deux fois en liberté, dont une se montrera mortelle pour l'une des passagères. À partir de Puerto Vieja, et de l'embarquement du policier Urizar, des masques tomberont, mais l'enquête devra attendre une escale à New York puis une virée à Washington pour être résolue. L'énigme est un classique du genre avec des suspects qui sont tous des coupables en puissance (et certains le sont), et il faut se méfier du lien empathique que crée à dessein Helen McCloy avec son lecteur. Par-delà cette énigme, on ne peut occulter certains discours sur le féminisme, le communisme et la chasse aux sorcières, la corruption des marchés et autres appels d'offre : autant d'éléments disséminés (si ce n'est assénés) ici et là, et qui font sortir des sentiers battus du roman policier cette Vierge au sac d'or. Soixante-dix ans après sa parution dans la "Série blême" (il sera réédité au Masque en 1991), ce roman se lit avec beaucoup de délectation, et le lecteur s'embarque dans une intrigue aux nombreux rebondissements mettant à mal son sens infaillible de la déduction.

Citation

On n'est pas assassin et voleur de naissance : on le devient à la faveur de situations comme celle-ci. Tu n'as donc pas idée de ce que ce petit tas de papiers verts, sur cette couchette, représente de tentation condensée ? Je préfèrerais me promener avec le Koh-i-Noor en poche ou avec les plans de la bombe atomique.

Rédacteur: Julien Védrenne vendredi 24 novembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page