Du passé faisons table rase

Mais si, plaida Voltaire. On ne sait jamais, il y aura peut-être des policiers de province qui croient encore à la respectabilité des gens d'Église.
Frédéric Lenormand - Meurtre dans le boudoir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 20 novembre

Contenu

Roman - Policier

Du passé faisons table rase

Politique - Vengeance MAJ vendredi 03 novembre 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Malik Agagna
Paris : Lajouanie, septembre 2017
352 p. ; 19 x 13 cm
ISBN 978-2-37047-082-9
Coll. "Roman policier, mais pas que"

Lénine, réveille-toi !

Il fut un temps où, derrière un mur, des pays que l'on appelait satellites formaient un bloc qui s'appelait l'Union Soviétique. Il fut un temps où en France le PCF était un parti politique si puissant que quand son leader passait à la télé il battait des records d'audience. Il fut un temps où des jeunes gens avaient des idéaux. Mais ce temps est révolu. Le mur est tombé, la Lituanie a retrouvé son nom de baptême. Georges Marchais ne fait plus les beaux jours que des bêtisiers, et les jeunes gens ont pris du ventre et perdu leurs tifs. Jérôme Bertin fut militant communiste. Aujourd'hui, il a soixante berges et il habite un pavillon dans la banlieue strasbourgeoise. Un soir qu'il sort de chez lui pour se rendre chez son voisin, quelqu'un l'abat. L'enquête est confiée à l'équipe du commissaire Magnard. Celle-ci se compose du commandant Marie Sevran, des lieutenants Arsène Chevallier et Rachid Hamidi, trio auquel vient se greffer une stagiaire nommée Jennifer. Tout ce joli monde, à l'exception de la stagiaire qui prend la vie comme elle vient, a une vie privée en mouvement. Marie s'est récemment retrouvée derrière le cul de son mec alors qu'il était en train de culbuter la voisine. Depuis, elle découvre les joies du célibat entre clopes et alcool. Arsène vient de rencontrer quelqu'un après cinq ans de solitude, tout comme Rachid qui fréquente Brigitte depuis peu, depuis sa mutation à Strasbourg. Rapidement, deux autres morts du même genre que celle de Bertin sont identifiées à quelques jours d'intervalles. Mêmes âges, nés à Strasbourg, anciens membres du PCF, ayant exécutés des voyages dans le bloc de l'Est et plus particulièrement en Lituanie où Jérôme Bertin avait rencontré son épouse dans les années 1980. Quelques semaines avant la mort de Bertin, le couple avait refait un séjour là-bas. Puis Bertin était allé à Metz voir un ami qu'il n'avait pas vu depuis longtemps. Étonnant pour quelqu'un qui attendait la retraite devant sa télé et qui n'avait plus "bougé" depuis des années. L'équipe part sur deux pistes différentes. Arsène et Rachid arpentent la piste française, tandis que Marie s'envole pour la Lituanie. Au classement des interrogations que se pose la femme flic de quarante ans, ni son enquête, ni ce qu'elle va trouver à l'Est n'occupe la première place. Celle-ci est monopolisée par le trouble dans lequel la plonge son accompagnatrice : la stagiaire Jennifer.
Avec Du passé faisons table rase Malik Agagna nous offre une intrigue maîtrisée sur fond de guerre froide. Mais la grande force de son histoire ne vient pas de là. C'est la première incursion de cet auteur dans le genre policier, en tout cas sur le format roman. Peut-être a-t-il eu peur d'être un peu court, toujours est-il qu'il a multiplié les personnages (ceux des enquêteurs), qu'il a bien pris soin d'en abandonner aucun en cours de route (ce qui est d'ailleurs un peu perturbant au début parce qu'on passe de l'un à l'autre sans arrêt), et qu'il leur a attribué des préoccupations d'ordre privé en plus de leur prenant boulot de flic. Était-ce l'intention du sieur Malik au départ de ce projet ? Vous lui demanderez. Toujours est-il qu'au final, en plus, je réitère, d'une intrigue bien ficelée et passionnante, on se retrouve avec des héros attachants (chacun ayant un caractère propre, choisis ton camp camarade) qui ont des problèmes de couple, de solitude, qui hésitent à s'engager, qui se découvrent de nouvelles attirances, qui sont amoureux, qui sont contrariés, bref, qui sont humains et auxquels le lecteur peut s'identifier sans problème. Alors ce n'est pas un documentaire sur une brigade de l'Alsace, mais puisque c'est édité chez Lajouanie, disons que c'est bel et bien un bon roman policier (mais pas que...).

Citation

Elle lui avait laissé ses coordonnées personnelles et pendant la sonnerie, Rachid se demanda s'il ne devrait pas l'inviter à boire un café. Pour commencer. Ensuite, pourquoi pas un petit dîner, oh, simple, pas quelque chose de gastronomique, elle l'inviterait peut-être même chez elle, c'est plus sympa de manger à la maison, racontez-moi votre vie de policier, ce doit être passionnant parfois, non ? Et puis, qui sait... stop Rachid !

Rédacteur: François Legay vendredi 03 novembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page