Souviens-toi de demain

En dehors de la voiture, si tu sors avec cette horreur, je risque d'être obligé de te flinguer.
Joe R. Lansdale - Diable rouge
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 21 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Souviens-toi de demain

Psychologique - Social MAJ dimanche 24 septembre 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 6,9 €

Vanessa Caffin
Paris : LGF, septembre 2015
256 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-253-09986-4
Coll. "Thrillers", 32767

Mémoire vivante, mémoire morte, mémoire mourante

Le thème de l'amnésie a souvent été traité dans le roman policier, mais rarement sous l'angle de l'amnésie totale, c'est-à-dire qu'une personne au réveil repart à zéro, ne se souvenant de rien. Seule solution pour elle, avoir un petit carnet et noter tout pour avoir quand même un peu de vie sociale le lendemain. Charlie Longe, l'héroïne de ce roman de Vanessa Caffin, est une jeune femme qui croit avoir rencontré l'amour de sa vie. Mais ce dernier la frappe dans un mouvement de colère et, en tombant, elle entre dans le coma, d'où elle ne sortira qu'avec le syndrome de l'oubli. Il lui faudra alors se reconstruire. Mais le chemin va être rude et l'auteur a mis son personnage dans le monde contemporain : jeune femme seule, sans amis ni attache (trop liée à son travail), anonyme dans un immeuble de grande ville, elle est entourée de gens qui, finalement, vont vouloir profiter de son désarroi et de son "handicap".
En se concentrant sur son personnage, en resserrant stylistiquement son intrigue autour du désarroi et de l'angoisse de la perte de mémoire, Vanessa Caffin nous plonge dans l'atmosphère oppressante qui entoure son héroïne. Sans dévoiler le final, notons juste qu'il s'installe bien dans l'ambiance déprimante et délétère du sujet. De plus, elle développe la paranoïa et entame une réflexion autour de la mémoire (autant individuelle que collective) : d'un côté, un soir elle note des informations qui concernent sa voisine de chambre à l'hôpital et, le lendemain, les prenant pour des éléments de sa propre vie, se trouve bien embêtée de devoir chercher un mari qui n'existe pas. D'un point de vue social ou politique, il y a son patron qui décide, au vu de la mauvaise marche de son entreprise, de ne pas lui révéler son véritable rôle dans l'entreprise ce qui lui permet de la voler et, d'autre part, l'homme qui l'a frappé découvre la situation, et il décide de s'en servir pour écrire un livre (mais son livre s'effacera aussi des mémoires informatiques, guère plus fiables que les mémoires humaines), et efface des informations qui pourraient l'aider, tel un vulgaire employé de régime totalitaire réécrivant l'histoire. C'est bien ficelé, bien décrypté et bien amené.

Citation

Elle avait l'impression de découvrir le visage d'une autre, comme si son esprit avait pris possession d'un corps étranger.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 24 septembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page