Confidentiel défense

J'accepte et je reconnais totalement sans la moindre réserve, la suprématie des auteurs anglais de la première moitié du vingtième siècle.
Bernard Enjolras - Îlot mortel à Trégastel
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Confidentiel défense

Braquage/Cambriolage - Arnaque MAJ jeudi 21 septembre 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Matthew Quirk
The Directive - 2014
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Diniz Galhos
Paris : Le Cherche midi, juin 2017
416 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7491-2332-5
Coll. "Thriller"

Le délit d'initié du siècle

Il existe plusieurs sortes d'escrocs. Cela va des gagne-petit qui jouent au bonneteau au coin de la rue et font tourner des timbales avec de petites billes ou bien vous font chercher l'as de cœur, jusqu'aux champions qui montent des pyramides de Pozzi (sans parler des escrocs qui ne se font jamais prendre car ils ont pu accéder aux plus hautes fonctions possibles). Mike Ford est né dans ce milieu-là : celui des beaux parleurs, des gens qui vous embrouillent pour un rien. Son père a failli réussir dans cette voie, mais il a joué un coup de trop et a découvert la prison. Quant à son frère, il vivote de petites arnaques si ridicules que Mike ne veut plus le voir. En fait Mike s'est rangé des voitures, est devenu un avocat connu (c'est peut-être d'ailleurs une autre forme d'arnaque) et est sur le point de se marier (là je n'ai rien dit) avec une splendide jeune fille riche. En courant les magasins pour composer ses listes de mariage, il se rend bien compte que la vie est moins excitante mais aussi que, après tout, c'est peut-être mieux. Heureusement pour lui, les arnaqueurs sont encore nombreux à vouloir exercer en ville et un groupe puissant a choisi son frère pour une opération délicate. Comme le frère n'a pas les compétences pour réussir, le marché est passé entre les mains de Mike qui doit alors remplacer son frère et réussir sinon c'est la mort assurée. Mike n'a qu'une poignée d'heures pour réaliser le coup du siècle, trouver un moyen de ne pas se faire prendre, ni doubler par ses "associés", et cela sans négliger sa fiancée. Il va falloir qu'il retrouve les réflexes de sa jeunesse et là on sent bien que Matthew Quirk a bénéficié d'une documentation intéressante auprès de vrais professionnels.
Il y a un côté Donald Westlake dans l'intrigue et la façon de la traiter. Le personnage central est un escroc et donc il n'hésite pas à mentir, à truquer les cartes pour réussir. Il le fait avec une bonne conscience qu'il étale sans réticence. La narration à la première personne renforce encore l'ironie de la situation. Qui plus est, bien entendu, le héros tombe sans arrêt de Charybde en Scylla : il suffit qu'en désespoir de cause, il se dise qu'il va contacter la police, pour tomber sur le pire ripou qui soit. Alors qu'il essuie des coups de feu et qu'il est débraillé, il doit assister à une fête donnée en son honneur par sa fiancée, etc. Confidentiel défense joue donc sur l'humour, un humour léger et pince-sans-rire, à l'instar de la scène d'ouverture dans laquelle Mike Ford regarde opérer une bande de petits escrocs du bonneteau juste à côté du magasin où il établit une de ses listes de mariage. En arrière-plan, la morale classique reste présente : les plus gros escrocs sont ceux qui sont dans les plus hautes fonctions et qui s'en sortiront toujours. Le roman se laisse lire avec plaisir, mais plus par son côté badin que par une tension insoutenable.

Citation

Ne jamais miser sur le jeu d'un autre. Une règle simple que je tenais de mon père. Qu'est-ce que je faisais dans cette ruelle de Manhattan, à manipuler une liasse de mille deux cents dollars dans ma poche, me dirigeant vers un groupe amassé autour d'un bonneteau, une bande qui semblait avoir décidé de ne pas poignarder personne aujourd'hui pour jouer aux cartes ?

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 21 septembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page