La Fille au 22

On verra... En attendant, j'ai trois cadavres sur les bras et je me vois mal expliquer aux médias, qui nous roulent dans la boue du scandale, que tout ça... Ben... C'est de la faute à l'alchimie, messieurs dames les journalistes !
Éric Albert, Éric Giacometti & Jacques Ravenne - Le Frère de sang. 2/3
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 septembre

Contenu

Roman - Thriller

La Fille au 22

Assassinat MAJ jeudi 05 janvier 2017

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16 €

Anne-Véronique El Baze
Paris : Le Cherche midi, mai 2016
184 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-5050-5
Coll. "Thriller"

Mante religieuse avec flingue

Dans les villes, la solitude des jeunes adultes fait peine à voir. Cependant, c'est de cette solitude que nait parfois les vocations de certains tueurs. Mal dans leur peau, fatigués de la vie, la trouvant terne, ils ont choisi d'essayer de l'égayer en se trouvant un petit travail avec forte dose d'adrénaline. Léa, l'héroine de ce livre, en fait l'amère expérience. Fille d'un célèbre truand, elle est une épouse modèle mais son mari a quand même préféré partir. Depuis, elle s'ennuie malgré son travail de libraire. Un travail où d'ailleurs elle est plutôt pyscho-rigide. Un jour, cependant, elle va décider de changer radicalement son train-train quotidien. Un homme pénible qui s'était un peu accroché à elle commence à devenir pesant ? "Pan !" une balle dans la tête. Afin d'exorciser cette victime, elle lui a même pris un petit souvenir qu'elle offre à un clochard du coin. Mais l'on prend vite goût à une vie excitante et le pistolet la démange de nouveau. À force de liquider des connaissances, forcément, la police s'intéresse à elle. Mais le policier qui est chargé de mener l'enquête est un bien beau garçon qui pourrait l'emmener sur de nouvelles cimes... Le récit est court et c'est logique car l'intrigue l'est autant. Peu de psychologie, de descriptions. C'est la suite d'événéments qui transforment Léa en tueuse. Peut-être même n'est-ce pas une transformation mais simplement la mise au net de pulsions très anciennes. Pour le reste, l'on ne sait pas trop comment avance le roman, mû par cette simple suite de scènes autour de son personnage central. Ce n'est pas mal écrit, ni bien. Ce n'est ni fait, ni à faire, juste un roman de plus qui aligne des phrases, raconte une vague intrigue, montre un personnage caractériel sans que l'on sache vraiment où les choses iront. La Fille au 22 ressemble à de l'eau tiède. Ça glisse, ce n'est pas brûlant ni glacé, juste insipide.

Citation

Incapable de trouver du répit, j'astiquai mon arme avec frénésie. Le temps est aboli. La lune s'endort déjà.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 05 janvier 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page