La Porte des ténèbres

Je dois avoir vraiment touché le fond, pour qu¹un trans se permette de me donner des leçons de féminité.
Giampaolo Simi - La Fille électrique
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 15 novembre

Contenu

Roman - Thriller

La Porte des ténèbres

Fantastique - Tueur en série - Scientifique - Apocalyptique MAJ jeudi 22 décembre 2016

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Glenn Cooper
Pinhole - 2015
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Diniz Galhos
Paris : Le Cherche midi, mai 2016
562 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-4258-6
Coll. "Thriller"

Chasseurs chassés

John Camp est un ancien militaire qui se "repose" comme responsable de la sécurité d'un accélérateur de particules près de Londres. Il trouve également le repos du guerrier auprès d'Emily, l'une des responsables des expériences scientifiques de l'appareil. Un jour pourtant, sur la pression du directeur qui veut des résultats, l'accélérateur est poussé dans ses limites et Emily disparaît. À sa place, un homme hyper violent qui s'enfuit aussitôt. Lorsque l'on parvient à l'identitifer, on s'aperçoit qu'il s'agit d'un tueur en série, arrêté et condamné à mort en 1949 !... La vérité se fait alors jour : l'accélérateur de particules a créé un trou et une jonction de communication entre deux mondes. Il faut que quelqu'un aille dans cet autre monde, récupère Emily et la ramène selon un mode scientifique précis. Bien entendu, John Camp accepte la mission sans trop savoir où il va. Et il va découvrir un univers étrange, une sorte d'enfer où tous les hommes et femmes ayant commis des actes violents se retrouvent après leur mort. S'ils sont immortels, il n'en sentent pas moins la décomposition et se livrent à des luttes sans merci dans une sorte d'univers médiéval violent. Emily en tant que femme, que vivante et que scientifique, est l'objet de nombreuses convoitises. John Camp part à sa poursuite aidé par un mystérieux groupe qui tente de rendre meilleur ce monde infernal en l'unifiant sous une bannière humaniste. Mais il lui faut lutter contre des empires dirigés par Henri VIII, Frédéric Barberousse (secondé par Himmler) ou Staline...
Glenn Cooper nous propose un thriller dont le point de départ, une invention technologique, permet de proposer un roman d'aventures débridées. D'un côté nous allons suivre en double voix les aventures de John et d'Emily dans un monde hostile (d'autant plus que le nombre de femmes violentes étant plus limité, elles sont l'objet de toutes les attentions sexistes dans ce monde étrange), et de l'autre la poursuite du dangereux tueur en série revenu d'entre les morts car il faut qu'il soit replacé dans le champ de force de l'accélérateur. Le thème général permet de faire du name dropping sur des figures historiques et le récit s'installe dans un univers médiéval dégradé, où le retour dans un monde parallèle des criminels de tout âge, qui peuvent se décomposer lentement mais jamais mourir et donc endurer des souffrances éternelles. En parallèle, les péripéties des deux personnages centraux sont l'occasion de bonnes descriptions d'action, menées avec soin et rythme. Le tout forme un récit haletant, difficile à lâcher, qui est de bonne facture, même si les surprises et les rebondissement restent de facture extrêmement classique et un peu prévisibles. Il y a quand même de bonnes scènes à la testostérone et une description sympathique qui prouve que Glenn Cooper est un bon faiseur d'histoires. Une suite est à prévoir...

Citation

L'odeur des lieux fut la première à s'imposer à John : elle évoquait les latrines infectes d'un avant-poste afghan, mais en pire. Le fumet douceâtre et immonde de la putréfaction lui fit fit froncer le nez et lui souleva l'estomac.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 22 décembre 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page