L'Empire des Pyhré

Mais je voulais en savoir plus, je voulais en voir plus. Pour une raison que je ne m'expliquais pas, je voulais revenir dans ce lieu en plein jour, tout voir, découvrir ce qui était occulté, révéler ce qui était caché.
Susan Hill - La Main de la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 novembre

Contenu

Roman - Policier

L'Empire des Pyhré

Énigme - Assassinat MAJ mardi 18 octobre 2016

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Quentin Alexandre
Colombes : Le Lamantin, octobre 2016
468 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-92271-27-0
Coll. "Le Lamantin des profondeurs"

Gone by Christmas

C'est Noël. D'habitude, aux branches du sapin, on accroche des guirlandes et des petites bougies, on décore avec soin et c'est une jolie fête familiale. Certes, depuis Festen, on sait que les réveillons et repas de famille ne se déroulent pas toujours dans une saine et chaude ambiance, mais quand même, chez les Pyhré, ils exagèrent ! À la place de jolis petits anges flottant dans les branches, le jeune fils de la famille découvre son frère pendu au milieu de l'escalier monumental. De plus, ils ont tous la gueule de bois et les analyses révèlent que le mort est un drogué (qui cachait bien son jeu !). Quelques jours plus tard, dévasté par la mort de ce frère aîné qu'il chérissait, Stanislas Pyhré décide de pousser la police pour qu'elle enquête. Malgré tout, le commissaire s'en tient à la version du suicide. Alors Stanislas décide de mener sa propre enquête. Très vite, il obtient l'aide de sa compagne, qui pour l'assister, rapporte à la maison une grosse cargaison de... romans policiers ! Cependant l'enquête de Stanislas est complexe : nul doute que l'assassin est un membre de la famille car il semble impossible que quelqu'un ait pu s'introduire dans la maison. Les premiers pas de Stanislas font apparaître, comme dans Festen, les rancœurs, les rancunes, les non-dits d'une bonne famille de la bonne bourgeoisie lyonnaise. Les coupables potentiels sont nombreux : un cousin, dealer qui fournissait le mort, son épouse qui quitte Lyon quelques jours après la mort de son mari et qui est enceinte, James le grand ami du défunt qui lui succède dans le cœur de la famille, Stanislas lui-même qui pourrait en hériter.
Tout est en chausse trappe dans ce premier roman de Quentin Alexandre. La maison contient un souterrain pour fuir dans la maison voisine. Dans la cave on découvre aussi une pièce secrète qui aurait pu servir à cacher des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale comme elle aurait pu être le lieu de penchants inavouables de l'un des membres de la famille. Que sait la vieille sœur, malade et gâteuse qui a quelques lueurs d'intelligence ? Pourquoi l'entreprise immobilière de la victime était-elle sur le point de faire faillite ? Dans la tradition du roman policier classique - une famille, des coupables possibles, un milieu étudié (la bourgeoisie lyonnaise et ses turpitudes passées), détaillée avec parfois un peu d'humour (la lecture de livres policiers pour aider à accéder à la vérité), des suspects à la pelle et un testament qui disparaît, et des actions parfois un peu convenues, L'Empire des Pyhré décline donc un roman des plus honnêtes, construit avec soin et application, nourri sans doute d'une documentation personnelle, mais qui a du mal à captiver. Gageons que le deuxième roman de Quentin Alexandre saura digérer un peu mieux les éléments du premier.

Citation

Un homme à la tête d'une société au bord du dépôt de bilan, parce que quelqu'un piquait dans la caisse. Il se droguait, probablement parce qu'il était dépressif et insomniaque. Et avec tout ça, il a été retrouvé mort le soir de Noël, quelques heures après avoir fait son testament.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 18 octobre 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page