Une sulfureuse voisine

Clara était sous le charme. À force de côtoyer l'horreur, elle en avait fini par se persuader que l'homme n'était que souffrance. Et l'échec de sa vie sentimentale était sans doute lié à cette croyance. Ducamp venait de lui remettre du baume au cœur. Après cette enquête, elle prendrait des vacances quelque part en Asie afin de remettre les compteurs à zéro.
Chris Nerwiss - Le Rouge n'est pas qu'une couleur
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 13 novembre

Contenu

Roman - Policier

Une sulfureuse voisine

Ésotérique - Tueur à gages MAJ mercredi 15 juin 2016

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14 €

Jacques Dompnier
Grenoble : Brumerge, novembre 2015
142 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-917745-85-4

Histoires de tueurs

Voilà un bien étrange roman. L'un de ses protagonistes, Raoul, est un tueur à gages qui se cache derrière une couverture de commercial. Un jour, pour s'entrainer, il tente de découvrir quel serait le meilleur endroit pour aller abattre le futur témoin d'un grand procès criminel. Installé à l'endroit adéquat, il a la surprise de voir débarquer une jeune femme qui exécute avec brio son contrat. La surprise s'accélère quelques jours plus tard, lorsqu'il croise dans son immeuble la jeune femme en question : c'est sa voisine qui répond au doux prénom de Salomé et qui exerce le métier d'égyptologue ! Ils entament une liaison, partagent leurs passions pour le métier et décident de s'enfuir ensemble, une fois accumulé le capital nécessaire à une retraite active. C'est compter sans Phylis de la Jatte, commissaire acharnée...
Le roman de Jacques Dompnier est un court récit qui déroule un mélange entre une histoire d'amour, le quotidien d'un tueur à gage et une course poursuite avec la police. C'est rapide, sans grande prétention, ni volonté stylistique affichée. Juste le désir pour son auteur de raconter une histoire sans trop se soucier des détails : peu de profondeurs psychologiques, descriptions rapides, actions qui repartent grâce à des hasards heureux. On se demande d'ailleurs comment des tueurs à gage peuvent survivre avec une telle concurrence. En effet, deux assassins pour une petite ville de province c'est beaucoup - heureusement qu'il y a une figure de la pègre qui dirige en sous-main la ville et a besoin de liquider beaucoup d'ennemis et de traîtres. Lorsque l'intrigue stagne un peu, Jacques Dompnier décide de faire voyager ses personnages qui, sous couvert d'une mission scientifique, sont capables d'improviser une campagne de fouilles afin d'aller liquider un grand dignitaire en Égypte en quelques jours.
L'ensemble est bien entendu lisible, mais bien léger et ressemble plus à une longue rédaction appliquée qui confère son petit plaisir qu'à un roman policier qui risque de révolutionner le genre.

Citation

Raoul Santer emménagea dans un petit meublé, au deuxième étage d'un immeuble discret qui en comptait quatre.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 15 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page