Koldo

Faut encore que tu dises des âneries, gémit Bérurier. T'es terrible. On se demande comment que t'as pu faire une carrière dans la Poule en étant aussi couillon.
San-Antonio - San-Antonio renvoie la balle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 avril

Contenu

Roman - Noir

Koldo

Vengeance MAJ lundi 19 octobre 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5


Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Bernard Dufourg
Paris : Les Contrebandiers, octobre 2009
176 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-915438-40-6

Sea, sex and surf

Une banale fuite de gaz, a expliqué le plombier. Alors pourquoi aller plus loin ? Toute la famille est décimée, soit. Mais qui pourrait avoir eu envie de l'exterminer ? Le gendre survivant, qui était en déplacement à l'autre bout du monde quand l'accident est arrivé ? Ce serait étonnant. Il est richissime et n'a pas besoin de cet héritage. N'empêche, la compagnie d'assurances veut savoir et elle charge Koldo Etchebarne, ancien flic devenu détective privé, d'aller faire un tour au Pays basque voir s'il n'y a rien à dénicher. Koldo est persuadé que non, mais il y va. Il l'ignore encore mais l'Euskadi n'est que la première étape de son enquête...
Pays basque, Israël, France Belgique... La route est sinueuse qui mène à la vérité. Mais elle vaut le détour. Bernard Dufourg nous entraîne dans une longue enquête au pays des mouvements extrémistes. Il tisse sa toile et nous prend dedans, conduisant le lecteur vers de fausses pistes pour mieux le ramener vers le chemin de la vérité. On se laisse berner avec délectation, découvrant au passage quelques faces cachées de notre univers qui va de travers, et on se délecte à l'idée de retrouver bientôt ce personnage blessé et si humain qu'est Koldo.

NdR - Bernard Dufourg est un collaborateur de k-libre (il tourne, il tourne). La rédaction tenait quand même à parler de son autre facette plus romanesque.

Citation

Depuis que vous vous êtes fait virer de la police – pardon que vous avez pris votre retraite – ça ne tourne plus rond chez vous. Quel est votre problème ? Vous avez besoin d'argent, c'est ça ? Le bruit court que, depuis la mort de votre femme, vous êtes à la ramasse. Regardez-vous, vous tremblez et vous buvez comme un trou.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur dimanche 11 octobre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page