L'Insoumis

Dans le sol humide, on distinguait partiellement un crâne, les os d'une main fragile, cassée, ne rendaient pas les spectacle plus joyeux.
Kate Watterson - Secrets enterrés
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 23 septembre

Contenu

Roman - Policier

L'Insoumis

Social - Procédure MAJ mercredi 11 mai 2016

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

John Grisham
Rogue Lawyer - 2015
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Dominique Defert
Paris : Jean-Claude Lattès, mars 2016
446 p. ; 23 x 15 cm

Neuf vies de chat

La construction de ce nouveau roman je John Grisham est somme toute étrange. À lire les premiers chapitres, titrés, le lecteur peut avoir l'impression qu'il s'agit là d'un recueil de nouvelles centré sur un seul personnage et racontant ses aventures professionnelles et personnelles. Comme souvent chez John Grisham, nous sommes dans des milieux qu'il fréquente depuis de longue date.
Ce roman nous présente une certaine vision du monde judiciaire, et l'auteur développe un avocat freelance, trublion prêt à tout pour défendre les causes qu'il estime justes, n'hésitant pas à jouer sur tous les travers de la loi pour faire gagner son camp. Mais cet avocat, Sebastian Rudd, doit aussi composer avec un gang de latinos, un mafieux qui risque la peine de mort et va se servir de lui pour s'évader et d'autres petits truands. En parallèle, il doit ruser avec son ex-femme, une autre avocate, qui cherche toutes les petites bêtes possibles et imaginables pour le priver de voir leur enfant commun. Mais tout va se compliquer sérieusement dans sa vie lorsqu'il prend contact avec un nouveau client qui semble inoffensif mais s'avère être lié à des personnes peu recommandables. À tel point que l'avocat va détenir des informations que certains membres de la police aimeraient récupérer à n'importe quel prix même si pour ça ils doivent kidnapper le fils de Sebastian Rudd pour les obtenir.
Grâce à cette structure complexe qui montre différentes affaires s'ajoutant sans grande logique les unes aux autres et qui, peu à peu, vont devenir les éléments d'un puzzle qui les dépasse, le roman acquiert un intérêt. Car, pour le reste, les rapports entre les personnages, le portrait d'un avocat à côté des règles, menacé de tous et s'embarquant dans des affaires sulfureuses (où ses talents du vice de forme font la différence) ou ses relations avec son épouse sont dans la norme de la littérature juridico-policière actuelle, c'est-à-dire intéressante mais un peu convenue. L'Insoumis est extrêmement bien calibré, comme pour préparer son adaptation au cinéma avec un personnage central qui malgré les casseroles et les pièges retombe toujours sur ces pattes.

Citation

Ces derniers temps, je me retrouve à dormir dans des motels miteux. Et chaque semaine, je dois en changer. Ce n'est pas pour faire des économies, mais pour rester en vie.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 11 mai 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page