No Offence. Saison 1

Van In pensa avec nostalgie à sa jeunesse, à ces inoubliables années soixante où il n'aurait jamais accepté un compromis. Désormais, il était coincé par une pension alimentaire et un énorme prêt hypothécaire.
Pieter Aspe - Le Carré de la vengeance
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 novembre

Contenu

DVD - Policier

No Offence. Saison 1

Tueur en série - Urbain - Procédure MAJ jeudi 14 avril 2016

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 25 €

David Kerr, Harry Bradbeer, Catherine Morshead & Misha Manson-Smith
Scénario adapté de l'œuvre de Paul Abbott
No Offence - 2015
Paris : France Télévisions Distribution, avril 2016
2 DVD VF-VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Le tueur de Manchester

Paul Abbott, créateur de la série No Offence, met en scène une unité de police de Manchester dirigée par un trio féminin détonant : l'imposante (dans tous les sens du terme) commandant Vivienne Deering, la ravissante mais pétrie de blessures lieutenant Dinah Kowalska, et la très empruntée capitaine Joy Frears. Dans l'univers habituellement machiste de la police, ces trois figures féminines renouvellent le genre par une inversion quasi systématique des rôles. Tegan Thompson, une jeune femme policier métis, dans les toilettes d'une station service, taillera même à un moment donné une pipe au père de son partenaire, resté bien sagement dans la voiture de patrouille. "No Offence", littéralement "Je ne veux pas vous offenser" est une expression souvent suivie d'un "Mais" annonciateur du contraire. Elle sert ici de fil de trame à l'instar du "Justified" de la série éponyme initiée par Elmore Leonard.
Dès le premier épisode le ton est donné. Afin d'agir en cachette de leur supérieure, les flics de l'unité se réunissent dans les toilettes, sont filmés en contre-plongée donnant une vision presque comique de leurs visages. Quand le commandant Vivienne Deering se retrouve dans la cabine adjaçante à faire ses besoins tout en chantant à haute voix, le réalisateur parvient à trouver le doux équilibre entre comédie et drame. Et c'est amplifié dès que l'équipe sort de ces mêmes toilettes pour se retrouver nez à nez avec Deering et son "Faut qu'on parle !". Malheureusement, l'idée ingénieuse des toilettes comme centre névralgique d'un commissariat ne sera pas par la suite exploité.
Huit épisodes composent cette première saison selon une arborescence bien définie et qui a déjà fait ses preuves : une enquête majeure pour la saison en cours (ici la poursuite d'un tueur en série bicéphale de jeunes filles trisomiques) avec en plus une enquête mineure par épisode, histoire de montrer le quotidien de Manchester, ses délits ordinaires, ses tours d'immeubles et ses quartiers abandonnés. La pièce maîtresse de l'équipe, c'est le lieutenant Dinah Kowalska, une grande brune séparée de son amie qui vit chez elle avec sa mère et ses enfants. C'est elle qui aurait dû obtenir le grade de capitaine, mais elle a commis une bavure et a été couverte par son commandant. C'est elle qui fait la première le lien entre des morts différentes, et c'est elle qui tout du long de la série traquera efficacement le tueur en série et sauvera de la noyade Cathy Calvert, l'une de ses victimes (qui n'est même pas trisomique, mais l'erreur était plausible).
Afin de maintenir le suspense, les créateurs de No Offence ont fait le choix d'associer au tueur un mentor qui est l'un des proches des enquêteurs, voire un membre de l'unité. Son arrivée dans la série est tardive et donne un côté factice à ce ressort éculé. Le dernier épisode amplifie cette impression et sombre dans le grand-guignolesque. Dommage, car l'idée de départ était réellement intéressante et le jeu des acteurs est impeccable et leurs personnages bien campés. Ça et les baisses d'audience n'ont cependant pas empêché la chaîne britannique Channel 4 de signer pour une deuxième saison qui devrait donc arriver l'année prochaine sur France 2.

No Offence : (8 x 47 min.) série réalisée par Catherine Morshead, Harry Bradbeer, David Kerr et Misha Manson-Smith sur un scénario de Paul Abbott, Paul Tomalin, Jimmy Dowdall, Mark Greig et Jack Lothian d'après une idée originale de Paul Abbott. Avec : Joanna Scanlan (inspecteur principal Vivienne Deering), Elaine Cassidy (lieutenant Dinah Kowalska), Alexandra Roach (capitaine Joy Freers), Will Mellor (lieutenant Spike Tanner), Colin Salmon (commissaire Darren Maclaren), Paul Ritter (Randolph Miller), Ste Johnston (Jonah Mitchell), Tom Varey (Stuart O'Connell), Neet Mohan (Taz Ahmed), Saira Choudhry (Tegan Thompson), Risteárd Cooper (Laurie Gaskell), Charlie May-Clark (Cathy Calvert, victime), Kate O'Flynn (Dr Peep)...

Première saison :
1. Erreur sur la personne (Too Eager by Half)
2. Cocktails meurtriers (Deadly Cocktails)
3. L'un des vôtres (One of Your Own)
4. Mauvais Payeurs (Slicing and Dicing)
5. Coupable un jour (A Justified Grievance)
6. Esclavage moderne (Divided Loyalties)
7. Le Deuxième homme (Killing Time)
8. Entorse au règlement (Dinah's Discovery)

Citation

Si mon père savait ce qu'on pense, il se retournerait dans sa tombe. Heureusement qu'on l'a incinéré.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 14 avril 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page