Les Flammes de Whidbey

Nous cherchons tous une échelle pour atteindre un bonheur qui jamais ne se présente
Pascal Dessaint - Les Derniers jours d'un homme
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 15 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Les Flammes de Whidbey

Fantastique - Huis-clos - Assassinat MAJ mercredi 06 avril 2016

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Elizabeth George
The Edge of The Shadows - 2015
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Alice Delarbre
Paris : Presses de la Cité, octobre 2015
398 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-258-09009-5

Le "Club des Cinq" découvre la vie sexuelle

Nous retrouvons dans ce troisième volet de la série "The Edge of nowher" d'Elizabeth George son personnage de Becca, une jeune fille qui a le don de pouvoir percevoir les pensées des autres (mais cela reste encore très confus pour elle dans sa tête). Pour l'heure, elle se cache sur une île de l'Atlantique Nord après avoir percé les pensées de son beau-père. Elle y attend que les choses se calment et qu'elle puisse retrouver sa mère. Mais la vie des adolescents n'est pas simple avec ses peines de cœur, ses moqueries sur le physique, sa tension entre l'envie de coucher avec les autres et la peur de le faire. Voilà les émotions qui paralysent la jeunesse de l'île. Pour essayer de passer outre, les lycéens ont décidé de faire une fête dans une propriété privée. Manque de chance, ils sont coincés par la police après qu'un incendie ait ravagé un petit cabanon, tuant son clochard de locataire. Cet incendie n'est pas le premier, et l'ombre d'un pyromane plane depuis les débuts d'un festival de musique. D'un natif qui entend se venger à un adolescent tourmenté par ses hormones en passant par un jeune au comportement suspect et à un musicien, les coupables sont nombreux. Becca et ses amis vont tenter de percer le mystère, ne serait-ce que pour se disculper devant la police. Pour Becca, il s'agit d'éviter que l'île ne devienne une attraction journalistique qui pourrait la mettre en première page des journaux et attirer l'attention de son beau-père. Finalement, la vérité sera découverte entre deux émois amoureux. Les pouvoirs de Becca ne sont pas encore développés, son beau-père est peut-être innocent et des gens de l'ile voit en elle l'Élue, ce qui laisse envisager (et pas sûr que ce soit une réjouissance) que ce qui devait être une trilogie sera sans doute une série plus longue... L'intrigue est étirée au possible, les descriptions sur les sentiments des personnages ne cessent de la saturent, et le lecteur a le sentiment de se trouver dans un tunnel sans fin, où tous les moyens dilatoires sont utilisés pour allonger la sauce. Sans parler de l'histoire policière qui s'éternise entre deux fausses pistes avant d'opter pour une solution peu satisfaisante. Encore un échec à mettre au nom de ce public "young adult" que courtisent les éditeurs.

Citation

Becca avait les cheveux blond foncé, une silhouette affinée par plusieurs mois de vélo, des lunettes à grosse monture et un maquillage appliqué en couches si épaisses qu'on aurait pu croire qu'elle allait passer une audition pour figurer dans un hommage à l'extravagant groupe de rock Kiss.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 25 mars 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page