Ceux qui grattent la terre

D'abord, tu meurs.
Claude Marker - Cadavre d'État
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 13 novembre

Contenu

Roman - Policier

Ceux qui grattent la terre

Fantastique - Ésotérique - Disparition MAJ mardi 01 mars 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,9 €

Patrick Eris
Philippe Jozelon (illustrateur de couverture)
Logonna- Daoulas : Le Riez, février 2016
310 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-918719-94-6
Coll. "Sentiers obscurs"

Monstre caché

Ce sont souvent les cordonniers les plus mal chaussés. C'est sans doute ce que l'on pourrait penser en apprenant ce qui arrive à Harald Schöringen. Auteur à succès, coincé dans son fauteuil roulant et spécialiste de l'occultisme, il habite un immeuble en plein cœur de Paris. Cependant, sa concierge a disparu mystérieusement alors qu'elle se trouvait dans sa loge, et l'un de ses voisins s'est lui aussi évaporé. Quant à sa secrétaire, Helen, elle entend régulièrement des bruits de grattement qui semblent sortir des murs : "Scriiitch, scriiitch..." Y aurait-il un rapport avec le mystérieux Homme Noir qui semble surgir d'on ne sait où et qui surtout se promène avec un grand couteau sur les toits de Montmartre ? En tout cas, tout cela commence à inquièter Helen qui décide de retourner vivre tranquillement en Angleterre. Seule contrainte pour elle : trouver une nouvelle secrétaire. Ce sera Karin Frémont, jeune femme angoissée d'être au chômage depuis deux ans. Karin va devoir faire avec ce nouveau patron, finalement très gentil et généreux. Mais peu à peu, elle commence aussi à s'inquièter : qui est cet homme en noir ? Pourquoi croit-elle voir régulièrement des ombres qui circulent dans l'appartement ? Et cette angoisse diffuse s'accentue lorsqu'elle entend, elle aussi, des grattements furtifs qui alternent avec des rêves de plus en plus horribles : "Scriiitch, scriiitch..." Lorsque, pour des raisons techniques, Harald Schöringen lui demande de chercher une nouvelle maison, en province, elle s'empresse d'accepter car bien entendu toutes ces horreurs vont aussitôt disparaître...
Patrick Eris écrit depuis de longues années, sous différents noms, dans les différents genres de l'imaginaire. Il connaît ses classiques et a sans doute été abreuvé au grand ruisseau du Fleuve Noir ! Cet ouvrage aurait pu prendre sa place dans la défunte collection "Angoisse". Servi par une intrigue classique, le roman décrit une héroïne principale, innocente et pure, confrontée à des mystères qui la dépassent. Le livre prend son temps pour installer une atmosphère angoissante, autour de figures connues du genre. On y trouve le savant érudit enfermé dans sa tour d'ivoire, et à la puissance financière et intellectuelle sans limite visible. Mais également une jeune fille esseulée autour de laquelle rôde le Mal. L'ambiance surnaturelle (et le final s'ancre résolument dans le fantastique au détriment d'une explication policière) contamine peu à peu et par touches délicates l'ensemble du texte. Un grattement étrange, une ombre qui apparaît dans le coin du regard et que l'on ne peut saisir, un homme noir qui surgit de nulle part et s'évanouit aussitôt, un manoir perdu au fond du Jura et encerclé par la neige, un amant qui disparaît au petit matin.
Ceux qui grattent la terre fleure bon la coutume, la tradition, le récit éprouvé que l'on savoure, au coin du feu, comme un vieux roman de Serge Brussolo (qui, à l'instar d'un fantôme se cache plusieurs fois dans le texte) ou de Pierre Pelot sous sa plume de Pierre Suragne.

Patrick Eris est un éminent collaborateur de k-libre sous son véritable nom : Thomas Bauduret.

Citation

Il hurle. Ses cris rebondissent follement entre les parois de sa prison si étroite, alors que son esprit vacille au bord d'un vide cosmique empli de néant.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 29 février 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page