Berthus : héros du pôle

Élémentaire, vous avez-dit élémentaire ?
Lucien-Jean Bord - Dictionnaire Sherlock Holmes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 novembre

Contenu

Roman - Espionnage

Berthus : héros du pôle

Ethnologique - Anthropomorphisme - Écologique - Disparition MAJ mardi 23 février 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 8 ans

Prix: 5,7 €

Olivier Muller
Benjamin Adam (illustrateur)
Paris : Gallimard jeunesse, février 2016
60 p. ; illustrations en couleur ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-07-066883-0
Coll. "Folio cadet. Premiers romans"

C'est inuit !

Berthus est un hamster d'un type un peu particulier. En effet, c'est un hamster agent secret tout comme ses maîtres humains Christopher Mix et Jane Champion. Si d'habitude l'espion vient du froid, dans cette aventure c'est l'espion qui va tout droit au froid arctique. Plus particulièrement en Arctique aux abords de deux bases russes. Faut dire que les Services secrets français en demandent beaucoup : l'un des sous-marins de la Nation a disparu. Nul signe des marins. On connait seulement sa localisation. D'où nos trois héros. Mais dès le début, tout ne se déroule pas comme sur des raquettes à neige. Au comptoir d'Assidevanligloo, le guide Mikidi doit abandonner sa motoneige et privilégier le traîneau tiré par des huskys. Et puis il y a cette histoire de shaman mécontent et puis ces gants que l'on ne retrouve pas et enfin ce cadenas mal fermé. J'en passe et des meilleurs (et parmi ceux-ci une tempête de neige par -40° et un ours polaire). Il va falloir que Berthus se relève les poils des bras et passe à l'action. Pourquoi ? Parce que ses deux maîtres ont failli mourir de froid, parce que le sous-marin a été retrouvé et qu'il est aussi désert que la base russe à quelques kilomètres et parce que enfin il semblerait que le guide Mikidi n'agisse pas pour le meilleur de nos amis. Heureusement, Berthus peut compter sur un allié précieux, le fidèle Crocs-Gris !
Cette cinquième aventure de Berthus est toujours aussi joliment enlevée avec une intrigue plaisante, un univers déconcertant et dépaysant, et un vocabulaire riche et ludique avec de nombreuses références à la littérature des grands espaces et à l'espionnage. Bien sûr, à huit ans, on ne comprend pas tout ça du tout. Mais qu'importe ! Pour peu que l'on se dégote un parent et que l'on rechigne à lire, les explications viendront d'elles-mêmes. Et puis l'imagination fera le reste. À cette narration d'Olivier Muller (qui permet de réfléchir sur ce qu'est cette notion barbare d'écosystème), il faut bien sûr ajouter les illustrations amusantes de Benjamin Adam pleine de chaleureuses couleurs. Berthus en avait bien besoin !

Citation

À force de côtoyer cette bande de brutes, on désespère vite du monde des bêtes. Je croyais même que j'étais le seul animal lettré au monde !

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 22 février 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page