Nymphéas noirs

Terminer par San Francisco, c'était le cadeau qu'il se faisait pour oublier que, partout dans le monde, il jouait devant des salles de plus en plus clairsemées.
Glen David Gold - Carter contre le diable
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 22 octobre

Contenu

Livre sonore - Policier

Nymphéas noirs

Huis-clos - Assassinat - Faits divers MAJ lundi 22 février 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Michel Bussi
Colette Sodoyez (lecteur)
Paris : Audiolib, janvier 2016
2 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 9782367621012
Extrait audio :


La nymphe noire...

Les Nymphéas de Giverny. Deux femmes et une fillette représentatives des trois âges de la vie. Mais dans ce cas bien précis, les nymphéas sont noirs car perdus ou volés, on ne sait trop encore. Et le cadavre d'un ophtalmologue en revanche apparait. Un ophtalmo ! Quand on songe au calvaire que Monet endura sur la fin de sa vie avec ses yeux ! Ses yeux, non son regard... Un clin d'œil ? Deux femmes donc – la troisième ne l'est pas encore. L'une est vieille, l'autre belle. Curieuse balance. La vieille raconte. Quoi ? Tout. Mais en premier ce corps pêché dans la rivière. Celui d'un coureur de jupons. Piégé par mille clichés que les inspecteurs retrouvent, avec au dos des séries de chiffres bien mystérieuses... De quoi ficeler l'intrigue. La fillette, elle, rêve de peindre des nymphéas. Pas en rose. Un Américain la prend sous son aile, la guide, l'encourage. On ne peut se méfier d'une aussi jeune fille tellement talentueuse. Giverny. Un tout petit village d'à peine cinq cents habitants où Monet passa la moitié de sa vie. Giverny, village-musée on ne peut plus romantique. Le temps sans prise. Du romantisme à deux sous, quoi : L'enquête se mène à huis-clos, sous la voix narrative vipérine de la vieille. Elle n'est pas dupe, la vieille. Surtout pas de ces inspecteurs que la beauté de l'autre, la belle, égare volontiers. Du mystère à toute heure mâtiné de références cultivées : on y croise l'Aurélien d'Aragon... pour mieux nous détourner du récit et lui permettre de convoler de performance en prouesse. Un récit excellemment servi par la lecture qu'en offre Colette Sodoyez, sautillante, légère comme une fantaisie, avant que de se faire peste, un rien dans la provoc, la voix pour le coup délicieuse, amante volontiers, s'offrant à votre désir pour mieux le contourner et le ramener au texte, dans ces méandres où baigne l'intrigue pour mieux vous attraper.

NdR - 2 CD MP3, 11 h 40 d'écoute.

Récompenses :
Prix Polar Michel Lebrun 2011

Nominations :
Prix Mystère de la Critique 2012

Citation

Trois femmes vivaient dans un village. La troisième était la plus douée, la deuxième était la plus rusée, la première était la plus déterminée. À votre avis, laquelle parvint à s'échapper ?

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 16 février 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page