Le Point de rupture

Malgré la neige et la paix, la bienveillance et l'approche de Noël, il se passe quelque chose de terrible.
Anne Perry - Le Secret de Noël
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Noir

Le Point de rupture

Social - Mafia MAJ lundi 05 octobre 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 5,9 €

Philippe Carrese
Jacques Ferrandez (illustrateur de couverture)
Paris : Syros, septembre 2009
192 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-7485-0853-6
Coll. "Souris noire"
Marseille, quartiers sud, 6

Ce qu'il faut savoir sur la série

Une petite bande de collégiens de Marseille est mêlée a des histoires pas toujours très claires. Il s'agit à chaque fois de mettre le doigt sur des problèmes de société : la religion juive et le problème de l'antisémitisme, la criminalité mafieuse ou la cupidité sans limite des promoteurs...

On se donne rendez-vous dans dix ans

Avec le sixième volet de sa série "Marseille, quartiers sud", Philippe Carrese permet aux différents protagonistes de la joyeuse bande de collégiens marseillais de franchir une nouvelle étape initiatique. Cette étape va rapidement, des fois cruellement, à l'instar des trois mousquetaires qui étaient en fait quatre, créer des groupes aux avenirs biens distincts.

Au collège, c'est la journée des métiers. Certains sont là pour vanter leur profession. Comme les pompiers. Ils ont pensé à tout. Même à emmener une nacelle qui monte à vingt-six mètres. Sauf que Lourd va décider d'y monter. Va attacher son sac plastique avec sa tambouille à une manette et se retrouver à jouer les fils de l'air pendant qu'en bas le chaos s'installe. C'est d'abord Zoé dont Kabyl est amoureux fou et qui fait les yeux doux à Christopher, le fils du mafieux Jean-Dominique Ponteleccia. Kevin filme l'enterrement du parrain Miraculatu pendant que deux flic ripoux observent la scène. Christelle, la femme de Ponteleccia a repris du métier. Tout ce beau monde va se trouver réuni à son corps défendant dans une vaste et brutale course poursuite qui doit mener à la récupération de la cassette vidéo de Kevin, qui lui a été dérobée par la force par les deux loustics précédemment cités à coups de poings violents dans l'estomac et de beignes retentissantes au visage.

Le Point de rupture. Philippe Carrese a bien choisi son titre tant il est vrai que ce point de rupture est multiple. Tout d'abord, dans la bande, c'est l'heure des choix. Certains vont aller vers le grand banditisme et le désordre, d'autres vont se diriger vers l'ordre et la justice. Après, c'est aussi pour ces jeunes ados le dur apprentissage de l'amour avec tout ce qui s'ensuit. Les corps qui se frôlent, se cherchent, se trouvent. Avec les conséquences. Une ado enceinte. D'autres tourmentés. Certaines amours qui se détruisent. Chacun fait dans cet opus sa propre crise identitaire. Et puis ce point de rupture qui se pressent est aussi celui de la lecture. Quand l'adolescent passe dans le monde des adultes. C'est le premier roman de la série à être aussi violent, cru, réaliste. À tel point que l'on se prend à regarder la quatrième de couverture. Le format. Mais non, on est bien encore dans la collection "Souris noire" et non "Rat noir". Et pourtant... Kabyl se demande à la fin du récit quelle sera la place de chacun de ses camarades dans notre société et dans dix ans. C'est bien la fin de l'innocence qui est annoncée là par Philippe Carrese.

Citation

Dans la vie, tu choisis ton camp. Tu es gendarme ou tu es voleur. Tu veux faire respecter l'ordre ou tu veux profiter du désordre. Mais tu choisis l'un ou l'autre. Et après tu assumes te position.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 24 septembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page