Concerto pour 4 mains

Ce sera difficile. Il va seulement falloir tâcher de ne pas mourir.
Hector Hugo - Le Bûcher d'Héraclès
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 19 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Concerto pour 4 mains

Braquage/Cambriolage - Gang - Procédure MAJ lundi 21 décembre 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Paul Colize
Paris : Fleuve, octobre 2015
474 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-265-09937-1
Coll. "Fleuve noir. Thriller"

Réglé comme du papier à musique

Lorsqu'une attaque à main armée se déroule de manière spectaculaire sur le tarmac d'un aéroport belge près de Bruxelles et que plusieurs millions d'Euros en diamants sont volés, tous les regards se tournent vers Franck Jammet dit l'Élégant. Mais ce dernier récuse toute accusation et a un alibi (en or). Les choses se compliquent lorsque l'un des voleurs est retrouvé assassiné. Un certain Alex, l'un des plus fidèles lieutenants de l'Élégant. Parallèlement, Jean Villemont, un avocat belge, est contacté pour prendre la défense d'Akim Bachir, un Marocain qui vient de se faire coincer lors du braquage en solitaire d'une poste. Mais de nombreux éléments coicnent dans le dossier et l'avocat se doute bien qu'il y a anguille sous roche. Lorsque son client est menacé et attaqué au cœur même de la prison, il comprend qu'il y a peut-être un lien avec le gros casse de l'aéroport, et il n'a d'autre solution que de se mettre en rapport avec Franck Jammet. Mais à trop se rapprocher des voyous, même avec de bonnes intentions, ne risque-t-on pas de se brûler les ailes ?
On a connu Paul Colize plus inspiré. Certes, il s'est particulièrement bien documenté et il s'appuie sans doute sur des faits divers réels. Il recrée l'itinéraire d'un gangster à l'ancienne, un homme qui réfléchit, monte ses coups et tente d'organiser des casses sans trop de violence. Tout l'arrière-plan, sa carrière et celles de ses complices sont montrées en une suite de flashbacks intelligents. La construction permet de suivre en parallèle de manière plus contemporaine, le travail d'un avocat qui se pose des questions sur son client, qui comprend bien qu'il y a du louche derrière ce braquage raté d'un petit voyou et sur la haine que le grand banditisme aurait contre lui. C'est l'occasion de dresser le portrait intéressant d'un homme de loi qui joue parfois avec les règles et applique l'esprit autant que la lettre de la Loi, mais sait toujours rester dans la légalité. Mais, du coup, entre une documentation qui permet de décrire les coups et la trajectoire d'un grand nom du banditisme, et des détails sur les personnages qui sonnent un peu stéréotypés - le voyou tente de devenir un grand pianiste et compose un morceau symphonique depuis la prison, l'avocat se retrouve pris par des remords d'avoir failli à son code de l'honneur et il préfère la mort à une vie facile, malgré une compagne charmante qui l'aime -, l'intrigue avance correctement mais sans une touche supplémentaire d'âme qui aurait pu permettre de passer de l'honnête roman classique et bien mené à un ouvrage plus grand et qui dépasse son sujet.
Concerto pour 4 mains est un roman intéressant et qui ne démérite pas, mais Paul Colize semble un peu en retrait d'une histoire fine et intelligente, qui reste un peu à la surface des choses, à l'instar de ces bons élèves qui font s'arracher les cheveux de leur professeur car ils se contentent d'être bons alors qu'ils pourraient être excellents...

Citation

Il se redressa et fit face aux journalistes venus guetter sa sortie. Fidèle à sa réputation, il ferma le bouton de son veston, ajusta son nœud de cravate et plongea une main dans sa poche.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 21 décembre 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page