Sans raison...

Le trouble ressenti par Vango prouvait que sa vie entière tenait dans sa vengeance. Ce désir le faisait avancer. Il continuait à vivre pour cela. Certaines très vieilles maisons tiennent encore grâce au lierre qui les détruit.
Thimothée de Fombelle - Vango. 2, Un prince sans royaume
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 19 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Sans raison...

Enlèvement - Vengeance MAJ mercredi 25 novembre 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9,99 €

Mehdy Brunet
Nice : Taurnada, avril 2015
274 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-37258-010-6
Coll. "Le Tourbillon des mots"

Vengeur à visage découvert

Josey Kowalsky est un garagiste qui vit simplement avec sa femme et ses deux enfants., mais un soir, alors qu'il rentre d'un match de football, il découvre que sa femme et sa fille ont été enlevées. Bien entendu, il ne connait rien de ses ravisseurs. Ni leur identité, ni leurs motivations. Mais ils ne tardent pas à se manifester par l'envoi de vidéos montrant les tortures qu'ils infligent à son épouse. Alors Josey Kowalski voit rouge. Heureusement pour les victimes des ravisseurs, elles trouvent la mort en tentant de s'évader. Pour Josey Kowalski, l'heure est arrivée d'endosser un costume de justicier vengeur. L'enquête de ce roman de Mehdy Brunet est menée à la manière d'une ficelle qui se dévide. Des indices sur l'un des assassins permettent de le retrouver. S'ensuit une séance de torture qui aboutit à la révélation du deuxième membre du commando et ainsi de suite. Josey Kowalsky, aidé dans sa quête par son père, et de loin par son grand-père (qui a été un espion et connaît donc un peu les techniques des armes à feu), louvoie entre les assassins qui connaissent bien la banlieue parisienne où ont été retrouvés les corps de sa femme et de sa fille, et la police qui a bien vite saisi que le garagiste est parti pour une échappée sanglante. C'est donc bien une histoire de vengeance (une vengeance à tiroirs dont on découvrira les raisons profondes dans les dernières pages du livre) qui se déroule sous nos yeux. Jamais Mehdy Brunet ne semble donner tort à son père de famille qui nettoie la banlieue de certains de ses méchants en leur faisant avaler de la soude caustique après les avoir fait parler à l'aide d'un chalumeau. Toutefois, il prend un peu de temps pour montrer le personnage s'entraînant à devenir "méchant", à comprendre le fonctionnement des armes à feu, afin de rendre crédible ce Josey Kowalsky qui passe en quelques pages d'un mouton tranquille à un loup sanguinaire. Si la fin manque un peu de crédibilité - la vengeance venue du fonds des temps est un peu tirée par les cheveux et la façon dont les policiers vont "couvrir" la dérive sanguinaire du garagiste semble un peu difficile à concevoir, car elle implique le silence d'une hiérarchie, Sans raison... est un thriller mené de façon rapide et nerveuse, sans moralisme, comme si la vengeance était normale.

Citation

Je m'appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 25 novembre 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page