La Position du tireur couché

La nuit était noire comme dans un tiroir. Elle seule. Eux seuls. Sans écho. Après, une série de bruits. Le vieux et la vieille regardaient la télévision. Chaque soir depuis qu'ils avaient acheté la télévision, le vieux et la vieille regardaient la télévision.
Fernando Bonassi - Suburbio
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Roman - Noir

La Position du tireur couché

Social MAJ jeudi 11 décembre 2008

Note accordée au livre: 6 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 5,5 €

Jean-Patrick Manchette
Paris : Folio, octobre 1998
198 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-040640-1
Coll. "Policier", 4

Chronique

Martin Terrier est un mercenaire, un homme de fortune, un tueur à gages. Il n'a qu'un but : amasser une petite fortune en dix ans avant de retrouver la femme qu'il aime et partir sous d'autres tropiques. Malheureusement, la vie est plutôt mal faite. On n'arrête pas tout comme ça, d'une part, et il est faux de penser que les autres vous attendent dix ans, d'autre part. Martin se retrouve avec des tueurs italiens à ses basques qui le plongent dans un bain d'hémoglobine, lui qui rêvait de belles plages chaudes. Manipulé de bout en bout, il est obligé de retourner à Paris pour régler une bonne fois pour toutes ses comptes avec ses anciens commanditaires. Dernière manœuvre désespérée d'un homme désabusé, poussé à sortir de son terrier.
Le style est incisif, Manchette tranche dans la vie avec un scalpel qu'il manie à la perfection. Martin Terrier est un oignon qui perd peu à peu toutes ses peaux jusqu'à ce qu'il ne reste rien de lui. Quand il y a oignons, il y a pleurs. Eh bien là, non. Et c'est ça le pire dans cette histoire : Terrier est un pauvre gars idéaliste, qui a fait fausse route. Attachant au début, il devient répugnant. Alors, qu'il profite de cette seconde chance qui s'offre à lui, loin des hommes.

Citation

Un homme qui ne parle pas, on ne peut plus savoir s'il est intelligent ou bien stupide.

Rédacteur: Julien Védrenne vendredi 22 août 2008
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page