Bodyguard

Tout ça semble tellement étrange. Deux personnes assassinées en quelques semaines. Comme si un de ces polars anglais qui passent à la télé était soudain devenu réalité. Tout ce qui manque, c'est un commissaire avec sa pipe.
Viveca Sten - La Reine de la Baltique
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Corps et l'âme
Frank Elder a fait partie des forces de police. Il y a sept ans, il a sauvé in extremis sa fille qui avai...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 février

Contenu

DVD - Noir

Bodyguard

Hard boiled - Assassinat MAJ dimanche 27 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 10 €

Richard Fleischer
Bodyguard - 1948
Paris : Montparnasse, septembre 2009
1 DVD VOST Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm
Coll. "RKO", 105

La vengeance d'une blonde

Faut pas chercher Mike Carter. Inspecteur de police, certes, mais surtout fort en gueule. Résultat, le voilà mis à la porte pour insubordination, et bientôt contraint à devenir le garde du corps de Gene Dysen, propriétaire d'un abattoir qui fait l'objet de menaces et qui est la cible de coups de feu. Un moment d'inattention et un traquenard plus tard, Mike Carter se retrouve accusé du meurtre d'un ancien confrère. Tout se ligue contre lui mais, dans la mouise jusqu'au cou, il sait qu'il peut compter sur l'indéfectible soutien de la jolie Doris...
Voila sûrement l'une des grandes trouvailles de ce petit polar de série B, donner une réelle importance au premier rôle féminin qui est plus que l'ombre d'un flic dans la déveine. Mike Carter (Lawrence Tierney au visage carré et aux poings rageurs) multiplie les scènes d'action pendant qu'à chaque séquence, Richard Fleischer montre son efficacité de réalisateur.
Aucun temps mort, juste une histoire simple et limpide qui trouve son aboutissement dans un souriant happy end. Un petit bonheur d'une heure.

Bodyguard : 62 min. Avec Lawrence Tierney, Priscilla Lane & Philip Reed.

Citation

- Où allez-vous en lune de miel ?
- Je pensais à Honolulu mais Doris préfère le championnat.
- Alors, on a transigé...
- Oui, ce sera le championnat.
- Mes félicitations.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur samedi 22 août 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page