La Disparition de Théo

Le juge Grönlund Jr avait eu droit à une fellation en échange de son intervention, en collaboration avec Erika Melin de la brigade criminelle, pour que les plaintes pour violences aggravées déposées contre Petra n'aboutissent qu'à des amendes et à une nouvelle tache sur son casier.
Amanda Lind - Francy, le testament : nouvelle saison
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 23 septembre

Contenu

Roman - Policier

La Disparition de Théo

Énigme - Ésotérique - Disparition MAJ vendredi 17 juillet 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 12 €

Didier Leterq
Paris : Le Pommier, mai 2015
206 p. ; illustrations en noir & blanc ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-7465-0916-0

Enquête à double fond

Cinquième tome des aventures de Grand-Pa, Électre, Benjamin et Théo, La Disparition de Théo est cependant chronologiquement le premier. Racontée par Électre, cette affaire est celle durant laquelle les enfants rencontrent le malicieux grand-père de Théo et la première durant laquelle ils conjuguent leurs efforts pour résoudre une enquête. Et ici, il ne s'agit de rien de moins que de mettre la main sur le trésor des Templiers, excusez du peu !
Pour en revenir à Théo, il est pris en flagrant délit de triche lors d'un contrôle d'anglais, et est exclu de la classe sous les yeux médusés de ses amis Électre et Benjamin – Théo a l'habitude de faire des siennes en cours, mais jamais aussi grossièrement... À croire qu'il l'a fait exprès. Mais lorsque la professeure constate sa disparition, le motif de son exclusion de la salle de classe est vite oublié : qu'est-il arrivé à Théo ? La police est rapidement appelée et l'inspecteur Dumollet est chargé de l'enquête. Prévenue, la famille du disparu réagit différemment car si ses parents quittent l'établissement abattus, son grand-père semble vouloir suivre de très près cette affaire. Enquêteur émérite, adepte de cryptologie, il a des méthodes bien à lui et fait preuve d'une efficacité qui fait enrager l'inspecteur. Des messages codés sont découverts dans différentes salles de classe, l'angoisse monte et les professeurs et le principal semblent tous avoir quelque chose à cacher. Mais si cette disparition dissimulait en fait une affaire bien plus mystérieuse, dangereuse et passionnante ? Prétextant la disparition de son petit-fils, Grand-Pa investit le collège et ses souterrains suite à sa découverte d'une sorte de carte au trésor. Entrainés dans cette aventure, les trois enfants sont pour la première fois confrontés au danger (qui se présente sous des traits inattendus) et vont pour la première fois tout mettre en œuvre pour faire face aux méchants et parvenir à leurs fins. Sous la houlette d'un grand-père excentrique et talentueux, ils avancent d'indices en indices, chacun prouvant à son tour son ingéniosité, son intelligence, sa culture ou sa perspicacité. Rester au collège et le parcourir en tout sens n'aura jamais été aussi passionnant !
Comme précisé en quatrième de couverture, Didier Leterq est passionné d'énigmes et de codes secrets, et cela se voit ! Il les mêle habilement à l'intrigue, donnant la possibilité aux lecteurs de les résoudre seuls dans un premier temps avant d'expliquer pour ceux qui n'y seraient pas parvenu les techniques les plus courantes de cryptage. On est rapidement happé par l'enquête autant qu'interrogé par les énigmes : nos neurones fonctionnent à plein régime – tout comme ceux de nos jeunes héros –, et on apprend énormément sur l'histoire des Templiers, sur les méthodes d'encodage. Écrit selon le point de vue d'Électre, secrètement amoureuse de Théo, le récit est original, et rendu très abordable et rythmé, parsemé de touches d'humour et emprunt des sentiments de la jeune fille. On se prend très vite au jeu de deviner, de déduire, d'anticiper, on a peur et on rigole avec elle et ses amis, bref on passe un très bon moment ! Didier Leterq écrit très bien et prend visiblement plaisir à déployer ses intrigues imbriquées, à surprendre les lecteurs, à inventer les énigmes, codes et autres codes secrets qui alimentent ce roman de qualité bourré de références littéraires et historiques. Et puisqu'une affaire en cache une autre, aucun doute que vous ne serez pas déçus par ce cinquième tome si original.

Citation

Nous retînmes notre souffle. Nous venions de découvrir un deuxième passage secret. Nous tendîmes aussitôt le cou vers l'ouverture. Et là : surprise ! À l'intérieur du local dérobé, nous débusquâmes Grand-Pa en compagnie de... Théo ! Les deux portés disparus étaient visiblement en pleine forme et paraissaient aussi médusés que nous.

Rédacteur: Catherine Thiéry mardi 14 juillet 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page