Bouclage à Barcelone

Et bien sûr, le soir même, j'ai entamé ce livre maudit. J'avançais lentement dans ma lecture, mais j'étais comme envoûté. Je me suis senti tout à la fois insulté et révélé à moi-même. Une nuit entière à lire comme si je lisais le livre de Dieu lui-même, le cœur battant, prêt à suffoquer. Ce fut une véritable commotion.
Kamel Daoud - Meursault, contre enquête
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 21 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Bouclage à Barcelone

Social - Religieux - Terrorisme - Gang - Urbain - Trafic MAJ lundi 06 juillet 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Xavier Bosch
Se sabra tot - 2009
Traduit du catalan (Espagne) par François-Michel Durazzo, Laurent Gallardo
Paris : Liana Levi, juin 2015
268 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-86746-782-0
Coll. "Policier"

Grandeur et servitudes de la vie journalistique

Les hasards des calendriers éditoriaux font qu'au même moment sur des thèmes proches paraissent deux ouvrages différents qui parlent de journalisme, d'enquêtes sur des corruptions politiques liées à l'immobilier, et sur la manière dont peu à peu le journalisme d'investigation disparaît par suite des restructurations et du poids financier. Si le roman de l'Écossais Liam McIllvaney est sombre et noir comme peut l'être une représentation imagée et fausse de son pays, celui du Barcelonais Xavier Bosch pouvait laisser espérer un peu de chaleur étouffante et de soleil plombant, agrémenté de gaspacho. Ce n'est bien sûr pas le cas...
Le récit est enlevé, et quelques personnages s'agitent qui vont croiser leurs destinées : Dani Santana, un journaliste télé devenu rédacteur en chef du quotidien Crònica, et qui doit jongler entre l'exigence de l'information, les contraintes budgétaires et celles des annonceurs ; Senza, un reporter de terrain plombé de dettes et qui accepte de jouer des jeux bien dangereux en renseignant des gens douteux ; Eva Bosch, une intendante de police amoureuse qui est peut-être plus retorse qu'amoureuse ; enfin des terroristes syriens qui se fondent dans le paysage et attendent leur heure.
Xavier Bosch est lui-même journaliste, et il décrit par petites touches les grandeurs et servitudes du métier -recherche exaltante du scoop, perte d'autonomie devant les puissances financières, participation à des coups tordus (lorsque l'on reçoit une information, est-ce la soif de justice ou la volonté de dégommer un ennemi qui habite le délateur ?). Bouclage à Barcelone montre combien derrière les volontés affichées, chacun reste sur son quant à soi car s'il y a une menace terroriste sur la ville, cela n'empêche pas de faire des affaires, de s'occuper de vrais problèmes journalistiques comme le trafic de bouteille de bière, de pourchasser le crime tout en se faisant payer pour lui donner des renseignements.
Chronique ironique d'une métropole où chacun savoure son autisme et cherche son bonheur sans trop se préoccuper des dangers - où lorsque les choses vont mal la démission et le suicide deviennent des solutions pour ceux qui ne peuvent plus s'adapter à un système qui les dévore -, le roman est vivant et dynamique, et il présente sérieusement mais sans gravité excessive, avec humanité et force descriptive, la vie telle qu'elle va, entre ses compromissions et ses grandeurs.

Citation

Et je tiens à vous dire que je n'ai ni l'impression d'avoir échoué, ni le sentiment d'en sortir vaincu, même s'il est certain que, dans toute cette aventure, il n'y a pas non plus de vainqueur.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 02 juillet 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page