Les Réponses

Tu as trop lu de romans policiers quant tu étais enfant. Les meurtriers ne retournent pas sur le lieu de leur crime. Ils en restent aussi loin que possible. En tout cas c'est ce que je conseille toujours à mes clients, qu'ils aient ou non commis un crime.
Stuart Kaminsky - Mildred percée
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 19 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Les Réponses

Psychologique - Road Movie MAJ mercredi 29 avril 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Elizabeth Little
Dear Daughter - 2014
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Julie Sibony
Paris : Sonatine, mars 2015
432 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-35584-320-4

Strass et stress.

Lorsque l'on est né avec une cuillère en argent dans la bouche, il est difficile de se faire un prénom. Si l'on vient d'une famille industrielle ou politique, comme les Kennedy, l'on peut au moins gérer la situation familiale. Pour Janie Jenkins, tout est plus difficile. Fille de la fortunée Marion Elsinger, dont les origines et la vie sont mystérieuses, Janie a une trajectoire à la Paris Hilton. Lorsqu'elle se retrouve en prison, suite à la mort de sa mère (assassinat dont elle est accusée), elle se lie avec son avocat. À la sortie, voulant en savoir plus et désireuse de retrouver son père, elle entame un parcours vers l'Amérique profonde, dans une ville quasiment fantôme, anciennement cible de diverses ruées minières. C'est l'occasion de découvrir un monde foncièrement inconnu pour elle.
Ce premier roman d'Elizabeth Little va donc se focaliser sur ce double aspect : tout d'abord, une description un peu acerbe, de l'intérieur, du fonctionnement de ces people dont on ne sait pas exactement ce qu'ils sont, ni ce qu'ils font, mais qui occupent une grosse place dans les médias. De l'autre, le fossé culturel entre deux mondes qui s'ignorent et qui est présenté de manière intéressante. La virée de la bimbo (pas si bête que cela d'ailleurs) dans l'Amérique profonde et blanche des petites villes en déshérence est également décrite avec soin. Du coup, rendre compte de cette atmosphère, ponctuée de flashbacks car lors du meurtre de sa mère, Janie était dans un état second qui fait qu'elle ne sait exactement si elle était coupable, laisse au roman le temps de prendre son temps - une visite dans la ville fantôme où Janie découvre la chambre de sa mère et des détails sur son passé, les paragraphes sur la vie calme d'une ville endormie, sont des instants où le roman musarde, qui fait encore plus ressortir un final plus rapide où les fils se dénouent.
Roman de la recherche filiale, quête des origines dans cette Amérique schizophrène où disparaissent les éléments de la culture traditionnelle devant le bling-bling et les paillettes, Les Réponses est un roman de facture classique, aux accents discrètement policiers mais dont l'essentiel même réside plus dans cette itinéraire d'une jeune fille gâtée et paumée tentant de retrouver uen vérité enfouie. Une quête plus qu'une enquête.

Citation

C'est ça qui est bien, quand on fume. Même quand tout le reste vous échappe, quand tout est incertain, atroce, sinistre et injuste, l'espace de quelques instants dans une journée, vous pouvez au moins contrôler la vélocité de votre existence.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 29 avril 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page