Le Duel des héros

... omis de confier à l'antiquaire l'ensemble de ce qu'il avait perçu au cours de leur bref échange magnétique. L'homme était persuadé que son épouse envolée reprendrait contact, tôt ou tard, d'une manière ou d'une autre.... une femme de préférence, qui entrerait une jour dans la boutique avec à la main un bibelot assez symbolique pour happer l'insatiable curiosité du brocanteur.
Hervé Picart - L'Arcamonde. 1, Le Dé d'Atanas
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 juillet

Contenu

DVD - Western

Le Duel des héros

Humoristique - Huis-clos - Crépusculaire MAJ vendredi 06 février 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

Steven Hilliard Stern
Draw! - 1983
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, janvier 2015
1 DVD VO-VOST Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Héros immortels

1983 n'est peut-être pas une bonne année pour le western, comme l'affirme Patrick Brion dans sa présentation du Duel des héros, mais les bons acteurs sont immortels et s'ils ne meurent pas devant la caméra, c'est tout comme. Le film, prévu originalement pour être un téléfilm, réalisé par le très méconnu Steven Hilliard Stern, propose en ce sens un casting prestigieux. Kirk Douglas, du haut de ses soixante-sept ans, incarne Harry Holland, un fameux gangster qui a payé ses errements malhonnêtes de quinze ans de prison. Pour lui donner la réplique, James Coburn, de douze ans son cadet, fait office de petit jeune à l'heure d'endosser le rôle d'un shérif alcoolique. La trame est des plus classiques. Harry débarque dans une petite ville du fin fond de l'Ouest le temps de boire un whisky et de gagner une partie de poker contre un fils argenté puant. Reconnu, il est mis en demeure de quitter la ville sans passer par la case "Banque" histoire d'échanger une reconnaissance de dette contre deux cents véritables dollars. Mu par un réflexe, il tue le shérif du coin en état de légitime défense. Blessé à la jambe, il se réfugie dans un hôtel en compagnie d'une comédienne de Shakespeare (la blonde Alexandra Bastedo). Si personne en ville ne semble vouloir aller le déloger, une idée germe : retrouver Sam Starret... Lui seul se chargera du sale boulot, à savoir éliminer Harry Holland. Respectant les canons du genre, le film s'appuie sur une mécanique humoristique tenue de haute main par nos deux acteurs (on ne peut s'empêcher de penser que le personnage de James Coburn s'est grandement inspiré de celui de Lee Marvin dans Cat Ballou). Sans nul doute, il y a du génie dans l'interprétation et les deux hommes montrent respect et plaisir de jouer ensemble. La fin est un mélange attendu de moral et d'immoralité. Morale en ce qu'ils donnent une leçon à une population pleutre, immorale parce que dans le même temps, ils se jouent d'elle. Mais on en a cure, on a passé près d'une heure et demie à savourer ce jeu d'acteurs qui aujourd'hui n'existe plus. Et c'est bien dommage. Les grands acteurs sont immortels.

Le Duel des héros (93 min.) : réalisé par Steven Hilliard Stern sur un scénario de Stanley Mann. Avec : Kirk Douglas, James Coburn, Alexandra Bastedo, Graham Davis...
Bonus. Présentation de Patrick Brion. Galerie photos.

Citation

- Que vont-ils vous faire ?
- Me pendre à un arbre.
- Et qu'allez vous faire ?
- Essayer de ne pas être pendu.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 05 février 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page