Anomalie P.

L'on dit que l'on n'entend jamais le coup de feu qui vous tue. Ce fut le cas pour l'homme essoufflé qui arrêta sa course folle devant le commissariat de police de la rue Saint-Jacques.
Jean-Michel Roche - En quête d'OGM
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 décembre

Contenu

Roman - Noir

Anomalie P.

Humoristique - Médical - Drogue - Assassinat MAJ mercredi 04 février 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,5 €

Stéphane Pajot
Nantes : L'Atalante, septembre 2014
156 p. ; 20 x 15 cm
ISBN 978-2-84172-683-7
Coll. "Insomniaques et ferroviaires"

Quand je pense à faire Nantes

À Trente-Moult-les-Nantes coule la Loire... Tristan Madec et son frère Anton étaient spécialistes de la pêche des grenouilles atypiques du coin pour le compte du restaurateur Coco Charrette, mais un jour, leur barque chavire et Anton de noie... Depuis, Tristan, lui, noie ses peines et sa rupture récente dans le Batraxil, une nouvelle drogue en vogue. C'est pourquoi il ne remarque rien lorsqu'on assassine un homme à quelques encablures de chez lui : un pêcheur qui gardait jalousement ses crapauds protégés dont le venin sert à la fabrication du Batraxil en question. Faut dire que Tristan vient de se faire embaucher par le professeur Jean Rostand, un biologiste spécialiste des batraciens. Mais ils détiennent peut-être sans le savoir, les clés de Herbadilia, la légendaire cité engloutie des grenouilles. À Nantes, à l'ombre du Grand Éléphant, tout est possible...
Amateurs de thrillers industriels bourrés d'horreur, d'intrigues tirées au cordeau et de cartésianisme, passez votre chemin ! Amateurs de fantaisie, de grotesque, de surréalisme et de délires maîtrisés, entre les bandes dessinées façon Comes et Jean Ray (pour un roman résolument nantais, le ton décalé évoque fortement l'école belge), précipitez-vous ! Un goût pour l'ange du bizarre cher à Edgar Allan Poe qui flottait déjà sur Deadline à Ouessant, précédent roman de Stéphane Pajot, et qui explose ici une fois débarrassé du besoin de coller à une série. S'il existe bel et bien une intrigue, elle est prétexte à des personnages plus truculents les uns que les autres, de notre clown triste de héros à un professeur Tournesol qu'on verrait volontiers interprété en d'autres temps par Pierre Richard. Ce court roman ne se refuse rien, pas même une plongée dans cette cité des grenouilles en plein tumulte, certaines étant résolument passées du côté obscur de la Force. On regrettera que la conclusion ne soit pas l'apothéose que l'on aurait souhaité, mais pour une fois qu'un auteur ose sortir des sentiers battus, on ne peut qu'applaudir... En attendant la suite. Et si en cours de lecture, vous voyez passer une grenouille, méfiez-vous !

Citation

Les petites anguilles — le fameux 'or blanc' dont un kilo comptait deux mille neuf cents alevins — attiraient toutes les convoitises et le marché noir battait son plein. En une quinzaine d'années les tarifs avaient commencé par doubler, puis tripler, quadrupler. On en était à douze fois le prix initial. De quoi aiguiser les appétits, le braconnage, les vols. Ce qui est rare est cher.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 04 février 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page