La Légende des Templiers La Croix

Y'a pas : faut que je m'arrache. Surtout à un début de polar. C'est vital. J'en sais qui partent déjà. Qui disent : 'Oh, bon, s'il débloque d'emblée, qu'est-ce ça va être par la suite, quand il vadrouillera dans le gras.' Coûte que coûte, je dois m'interrompre la délirade, débander de l'envolée, que je pantèle dans la bonne action facile à suivre, péripétique, un peu foutreuse, juste la limite.
San-Antonio - Maman, les petits bateaux...
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

Roman - Thriller

La Légende des Templiers La Croix

Historique - Ésotérique MAJ samedi 20 décembre 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,9 €

Paul Christopher
The Templar Cross - 2010
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Philippe Szczeciner
Paris : Le Cherche midi, juillet 2014
336 p. ; 20 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-3085-9
Coll. "Thriller"

Nouvelle énigme historique des Templiers

Les Templiers, depuis la création de l'ordre, ont fixé l'attention d'un nombre considérable de personnes, à commencer par Philippe Le Bel et Clément V. Mais, après leur extermination, ils continuent à enfiévrer l'imagination d'auteurs qui trouvent, dans cette confrérie, les sujets de multiples intrigues.
Paul Christopher s'intéresse, comme les deux souverains précités, à leur supposé trésor et à son existence aujourd'hui.

Peter "Doc" Holliday est lieutenant-colonel. Il enseigne l'histoire médiévale à West Point, la prestigieuse académie militaire des États-Unis. Mais, quand il trouve chez son oncle, décédé récemment, une épée ayant appartenu à Guillaume de Gisors, sept siècles auparavant, sa vie, et celle de Peggy, sa cousine, basculent. Après des aventures trépidantes, il entre en possession d'une clé, un carnet noir taché du sang du prêtre mourant qui le lui a remis. Ce carnet contient les indications qui mènent au trésor, des avoirs qui ont prospéré pendant sept cents ans pour atteindre des proportions inimaginables.
Il est sur le point de quitter West Point d'où il a démissionné quand Raffi, le jeune archéologue amoureux de Peggy arrive et lui annonce que cette dernière a été enlevée. Elle assurait un reportage en Égypte quand elle est devenue la proie la Confrérie du temple d'Isis, l'équivalent musulman des Templiers. Cette confrérie serait contemporaine de celle du culte d'Imhotep.
De Marseille au désert égyptien, en passant par l'Italie et la Tunisie, Peter et Raffi se lancent sur les traces des secrets les plus ésotériques des Templiers. Mais, ils ne sont pas les seuls...

Paul Christopher n'hésite pas à utiliser une large part des thèmes ésotériques qui ont fait leur preuve. Il rassemble, ainsi, les Templiers qui font la base de sa saga, mais aussi les nazis. L'épée médiévale a été trouvée par son oncle, après la Seconde Guerre mondiale, dans le fameux "nid d'aigle" d'Adolf Hitler à Berchtesgaden. Il mêle le Vatican, un élément incontournable dans ce genre de récit, avec une coterie qu'il dénomme, avec une pointe d'humour, La Sapinière.
Les mystères et les secrets égyptiens ne pouvaient être ignorés. Ainsi l'auteur incorpore dans son récit, Imhotep et son aura bénéfique, "le sage qui entre dans la paix", tout à la fois architecte, médecin devenu une divinité. L'auteur introduit une idée intéressante avec le pendant musulman des Templiers. Il met en avant, toutefois, une image peu courante des Templiers, faisant intervenir les descendants de ceux qui les servaient dans la société d'aujourd'hui.
De l'action, encore de l'action avec pour héros un ancien ranger, assisté d'un individu moins rompu à l'aventure.
L'auteur se laisse aller à quelques notations critiques sur l'académie militaire lorsque la vague de nouvelles recrues arrive : "Dépersonnalisation. Rupture avec le passé... parents et amis commençaient à se rassembler comme pour assister à une exécution."
Paul Christopher crée une galerie de personnages étoffée, avec des individus qui appellent l'empathie. Toutefois, ceux-ci n'ont pas toujours une profession bien établie. Ainsi, l'un d'eux est notaire à la page 35, puis avocat à la page 39.
Certes, on peut trouver quelques longueurs comme la relation de cette filature du chapitre 5. Celle-ci aurait pu être plus réduite sans amoindrir l'intérêt de l'intrigue.

Mais ce second volet de la série offre un récit captivant qui apporte délassement et dépaysement avec un traitement tonique d'idées intéressantes dans le domaine de l'ésotérisme.

Citation

Mais ça n'a aucun sens ! objecta Raffi. Des terroristes islamiques en cheville avec le Vatican ? Autant essayer de mélanger de l'huile à de l'eau !

Rédacteur: Serge Perraud mercredi 17 décembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page