La Femme d'un homme

Mais ce que j'avais vu était tout à fait différent. Il s'agissait d'un rapt dont j'avais été l'unique spectatrice, et c'était à moi de délivrer la captive
Alain Korkos - Une enquête signée Betty
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 23 septembre

Contenu

Roman - Thriller

La Femme d'un homme

Psychologique - Tueur à gages MAJ jeudi 27 novembre 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 12,9 €

A. S. A. Harrison
The Silent Wife - 2013
Traduit de l'anglais (Canada) par Audrey Coussy
Le Livre de poche, janvier 2014
328 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-253-17890-3

Banalité banale

La Femme d'un homme est une histoire policière de facture classique avec un récit qui s'il n'oppose pas à proprement parler des forces du Bien à d'autres du Mal, présente des conceptions morales, les affreux ayant des valeurs immorales ou amorales. Le thème de départ se prête parfaitement à ce canevas puisqu'il s'agit d'adultère, de nouvelle épouse et d'engager un tueur pour liquider l'époux volage. Mais A. S. A Harrison a choisi un autre angle d'attaque : ses personnages sont au-delà de tout Bien et de tout Mal. L'épouse bafouée, une psy de renom qui s'appelle Jody, se moque complètement de savoir que Todd, son mari, la trompe. Même après le divorce, lorsqu'il passe, elle couche avec lui. Sa nouvelle compagne n'est qu'une petite cruche forcément sans cervelle qui rêve de fanfreluches et dépense sans compter, et elle ne voit cette histoire que comme une péripétie normale de la vie. Quant à Todd, c'est un mâle traditionnel qui se laisse mener par le bout du nez et qui lorsqu'il est pris entre deux fronts choisit d'en ouvrir un troisième. Du coup, ce sont les événements extérieurs, et notamment la prise en charge du divorce par les avocats, qui vont précipiter les choses. Profitant des failles des positions, les hommes de loi jouent à monter les personnages les uns contre les autres. Il incombe d'ajouter le père de la nouvelle compagne, un homme mécontent des choix de sa fille ainsi qu'une amie de l'épouse qui aimerait que cette dernière soit plus vindicative.
Le roman se construit dans une dialectique facile. Les chapitres alternent les points de vue des deux protagonistes, en décrivant plus leurs faits et gestes que leurs pensées, comme s'ils n'étaient que les symptômes d'une situation qui les dépasse, comme si leur vie sociale dépassait leur propre destinée. Au départ, Jodi et Todd sont l'essence même du couple idéal sans un seul accroc et qui file le parfait amour. Mais le roman va dévoiler petit à petit les béances d'un couple qui ne se connaît que superficiellement, qui se contente de "vivre" ensemble, mais côte-à-côte, et qui pourrait s'en satisfaire. Plongée dans le quotidien de ses personnages, l'auteur décrit avec soin et au présent leur quotidien, puis se rappelle que parfois un peu d'intrigue est nécessaire alors provoque l'arrivée d'un tueur à gages puis d'un policier très Columbo dans l'âme, mais sans épaissir son canevas. Du coup, le texte reste très versé dans la psychologie descriptive d'un couple ordinaire, hors de toute notion de morale, qui vit les événements au jour le jour. C'est peut-être le constat le plus glaçant que laisse ce thriller psychologique... à son corps défendant.

Citation

Elle est à présent tentée de continuer sa journée, comme si rien n'était. Fermer les yeux, c'est quelque chose qu'elle sait faire.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 26 novembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page