Détectives de père en fils. 1

Nous sommes les piliers de la société [dit Berg, le chef de cette patrouille de flics un peu ripoux et agités du 'bidule'].
Leif GW Persson - Les Piliers de la société
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 21 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Détectives de père en fils. 1

Fantastique - Enquête littéraire MAJ lundi 10 novembre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 10 ans

Prix: 17,5 €

Rohan Gavin
Knightley And Son - 2014
Traduit de l'anglais par Anne Krief
Paris : Gallimard jeunesse, octobre 2014
390 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-07-065666-0
Coll. "Romans ado"

Lecture maléfique

Darkus est un jeune garçon brillant, qui a passé toute son enfance à vouloir comprendre et ressembler à son père. Il en a d'autant plus eu l'occasion que celui-ci est plongé dans le coma depuis quatre ans. Darkus puise donc tout à la fois dans ses souvenirs et dans les archives de détective privé de son père tous les éléments qui pourraient lui permettre de se rapprocher, par son comportement, de cet homme incompris par tous. Et si en quatre années pas mal de choses ont changé – sa mère s'est remise en couple et il y a gagné une étrange demi-sœur -, sa détermination à élucider les circonstances du coma de son père et à intégrer son fonctionnement psychique pour lui ressembler reste la même. Peut-être serait-ce la solution pour que les liens entre eux se resserrent ? Or, lorsque Alan Kingsley se réveille et reprend les rênes d'une affaire interrompue avant son "congé", Darkus – ou Doc pour son père – devient son meilleur allié car le seul réceptacle de ses archives volées. Père et fils sont donc entrainés dans une affaire plus que jamais d'actualité, et étrangement liée à un livre.
Vous aimez l'excentricité ? Vous allez adorer Doc et ses aventures ! Doc a mis quatre ans à parcourir toutes les archives de son père et à les faire siennes. Un peu inquiète, sa mère assiste chaque jour à l'éveil de la personnalité très atypique de son fils. C'est également le cas de Tilly, sa demi-sœur et fille de l'ancienne assistante de son père, décédée quelques années auparavant. Tous les deux, bien que différents, veulent absolument savoir ce qu'il est advenu à leurs parents, et investissent toutes leurs capacités dans cette enquête. Lorsque l'actualité se peuple de faits divers incompréhensibles mettant en avant l'influence maléfique d'un ouvrage récemment paru en librairie et en tête des ventes, il ne leur faudra pas longtemps pour faire le rapprochement avec les anciennes affaires d'Alan Kingsley qu'a consultées Doc. Pourtant, tout cela va bien au-delà de ce qu'ils auraient pu imaginer et les impactent bien plus gravement : le père de Tilly est "infecté", leur domicile est fouillé et cambriolé, leurs vies et celles de leurs proches mises en danger. Si Darkus avait toujours voulu exercer le même métier que son père pour être plus proche de lui, il comprend maintenant en quoi celui-ci est peut-être responsable de leur éloignement et de la séparation de ses parents. Une rude prise de conscience qui ne l'empêchera cependant pas de mener l'enquête à bien, aidé par des amis et alliés improbables mais à l'intangible loyauté.
C'est un roman très atypique lui aussi que nous offre Gavin Rohan pour inaugurer ce qui semble devoir être une bien prometteuse série. Le flegme et l'humour britanniques constituent sans conteste la marque distinctive de sa plume et de ses personnages. Préparez-vous donc à sourire et à rire. Cela n'entame en rien non plus la qualité de l'intrigue, qui est développée par son auteur à la façon d'une sorte de thriller. Darkus est capable de raisonnements aussi cohérents qu'alambiqués, et Rohan Gavin ne se prive pas d'alimenter l'intrigue en fonction : les rebondissements s'enchainent à un rythme effréné et il s'agit de ne jamais perdre le fil ! Suspense et fausses pistes tiennent en haleine le lecteur, définitivement séduit par l'excentricité de tous les personnages : des changements intempestifs de couleur de cheveux de Tilly au costume en tweed de Doc, de l'obsession de son beau-père pour les voitures aux affaires inexplicables d'Alan... Chacun d'entre eux est haut en couleur et attachant, et alimente ainsi la qualité de l'intrigue.
Une réussite donc, dont on ne peut qu'espérer qu'elle inaugure une série aussi chouette.

Citation

Tous les signes que le monde transmettais à Darkus, qu'ils soient visuels, auditifs ou autres, venaient alimenter le catastrophiseur, qui fournissait toujours le pire des scénarios. Évidemment, le pire des scénarios n'était pas toujours celui qui se réalisait mais, lorsque c'était le cas, cela procurait à Darkus une capacité presque de visionnaire à prévoir les ennuis.

Rédacteur: Catherine Thiéry vendredi 07 novembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page