Fakirs

Un matin d'été, Ivy s'ondoya sous une outre, se brossa les dents. La moitié de la planète terre était dans l'ombre de la nuit. Des passeurs du FLN franchissaient la frontière entre la Tunisie et l'Algérie avec des armes. Lajos dormait profondément dans sa chambre personnelle. Le jeune trompettiste Clifford Brown était mort en automobile avec son pianiste Richie Powell dans la nuit du 26 au 27 juin.
Doug Headline & Max Cabanes - La Princesse du sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 11 décembre

Contenu

Livre sonore - Policier

Fakirs

Tueur en série - Guerre - Assassinat MAJ vendredi 12 septembre 2014

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Antonin Varenne
Jean-Michel Vovk (lecteur)
Paris : Audiolib, septembre 2014
1 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 978-2-35641-776-3
Coll. "Chemins nocturnes"
Extrait audio :


Des clous !

Alan était fakir... Ancien marine, spécialiste de la torture, vétéran d'Irak, gay, héroïnomane. Il est mort à Paris, sur une scène sado-maso. Un suicide en direct ? Son ami n'y croit guère, qui remue ciel et terre pour découvrir la vérité. La section "suicides" du Quai des Orfèvres est saisie de l'affaire, et Guérin s'y colle. Il aime. Son univers disons, celui des crimes contre soi plus que son cagibi de bureau sous les toits des Orfèvres. Assisté de son fidèle stagiaire, un tantinet quelconque, "flic pour n'être pas gonzesse", dixit son père. Une latitude qui conduit Guérin à se laisser aller aux élucubrations et aux théories les plus farfelues... On l'aura compris, l'affaire est indélicate, peuplée d'une galerie de personnages plus succulents les uns que les autres. Très noire, mais également enlevée, retorse à souhait, cultivant l'ironie sans réserve. Une ironie que Jean-Michel Vovk maîtrise parfaitement dans sa lecture, alerte, mais moins enjouée que sur sa réserve, embusquée derrière un feint quant-à-soi dans une distanciation très British. La constance d'un esthète en somme, contemplant son objet avec amusement : ce texte soigné, drôle, noir, réjouissant, qu'il nous livre. Le tout est suivi d'un entretien avec l'auteur, aussi intelligent que joyeux.

NdR - 1 CD MP3, 8 h 27 d'écoute.

Citation

Il était devenu une encyclopédie vivante du suicide parisien.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 12 septembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page