Un privé en escarpins

Avant quand j'apprenais qu'on avait découpé quelqu'un en morceaux, je trouvais ça vraiment cruel. Mais ce n'est pas ça. Bien démembrer un mort, c'est le traiter avec respect.
Natsuo Kirino - Out
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 15 juillet

Contenu

DVD - Policier

Un privé en escarpins

Assassinat MAJ mardi 19 août 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 14,39 €

Jeff Kanew
Scénario adapté de l'œuvre de Sara Paretski
V. I. Warshawski - 1991
Burbank : Buena Vista, octobre 2003
1 DVD VF-VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Privé de direction

La privée qui nous intéresse aujourd'hui prend sa source dans l'œuvre de la romancière américaine Sara Paretsky publiée au Masque en France. V. I. Warshawski (V. I. pour Victoria Iphigenia) est une détective de Chicago que rien n'arrête. Fille d'un policier, elle bosse à son compte, menant ses enquêtes à sa guise mais avec plus de maestria que sa vie privée. Célibataire (elle a bien un boyfriend mais, dans le film, on nous le présente comme assez volage), elle rêve de mieux. Comme cet ancien sportif de haut niveau qu'elle croise un soir dans un bar. Coup de foudre réciproque et flirt immédiat. Mais le temps qu'il lui présente sa fille, il meurt dans des conditions pour le moins bizarres. Avec une pré-ado sur les bras, Warshawski va prouver que sa mort était préméditée et s'efforcer de retrouver les coupables. Car évidemment, elle va résoudre cette énigme, ce dont personne ne doutait puisqu'on est ici plutôt dans le registre de la comédie. Pour Kathleen Turner, qui incarne la détective aux jolies gambettes, ce début de décennie marque l'entame de son déclin. On s'éloigne petit à petit de ses succès dans La Fièvre au corps, À la poursuite du diamant vert ou L'Honneur des Prizzi. Ce film semble viser les jeunes dès lors que la jeune fille apparaît, mais on n'en est pas sûr. On ne voit d'ailleurs pas très bien quel public vise le réalisateur qui, à force d'hésiter, ne touche pas grand monde. On sourit à quelques gags de Kathleen Turner, on s'étonne d'une audace scénaristique dans une scène finale, et puis c'est tout. Et c'est bien maigre...

Un privé en escarpins (89 min.) : réalisé par Jeff Kanew sur un scénario de Edward Taylor, David Aaron Cohen & Nick Thiel d'après l'œuvre de Sara Paretsky. Avec : Kathleen Turner, Jay O. Sanders, Charles Durning, Angela Goethals, Stephen Meadows...
Bonus. Bande-annonce.

Illustration intérieure

Kathleen Turner incarne le personnage récurrent de Sara Paretski à l'écran, la privée dans ses œuvres.


Citation

Dernière règle du détective : ne jamais abandonner un ami.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 19 août 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page