Valse avec le diable

Parce que mes hommes et moi faisons du très bon boulot. Alors si, de temps en temps, quelques connes de Latinos se font tuer par leur alcoolique de mari, leurs frères, ou je ne sais quel taré de leur espèce, franchement, je ne vais pas en faire un drame. Ma priorité va aux habitants de cette ville, et que tu le veuilles ou non, c'est vers eux que vont tous mes efforts.
Alexis Aubenque - Canyon Creek
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 24 juin

Contenu

Roman - Noir

Valse avec le diable

Historique - Social - Guerre MAJ mardi 27 mai 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 11 ans

Prix: 9,9 €

Bertrand Solet
Paris : Seuil jeunesse, février 2014
164 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 979-10-235-0137-7

Face à l'Histoire

1944. Quatre amis, jeunes adultes, vont devoir prendre position dans une France asservie par les nazis et sa Gestapo alors même que les Alliés semblent devoir reconquérir le pays. Sans même parfois se rendre compte des conséquences de leurs actes, Ninette, Manuela, Marcel et Jeanne décident d'agir et de devenir adultes les armes à la main. Résistance ou collaboration, il va leur falloir choisir, quitte pour cela à s'éloigner les uns des autres.
Bertrand Solet entraine ses lecteurs dans ces histoires qui ponctuent aujourd'hui nos livres d'Histoire mais que l'on ne comprend pas toujours. Les "collabos", s'ils sont aujourd'hui perçus comme les "méchants", étaient parfois tout simplement convaincus du bienfondé des théories nazies, ou opportunistes, ou inconscients de la portée de leurs dénonciations et décisions. Les résistants quant à eux défendaient parfois plus leurs propres intérêts, ou protégeaient leurs proches, avant même de porter assistance à un pays occupé. Et pourtant, dans un cas comme dans l'autre, leurs agissements ont influé leur vie et le sort de la guerre. Comme souvent, rien n'est aussi bon ou mauvais qu'il n'y parait, et les quatre amis s'en rendront compte à leurs dépens. Leur amitié mise à mal, il leur faudra bientôt se méfier les uns des autres, et prendre à bras le corps leur propre avenir. Amour, jalousie, danger, rationnement, dénonciations... rien ne leur sera épargné, et tout cela sera exacerbé par la guerre et ses effets sur les personnalités.
Grâce à une jolie intrigue et des personnages convaincants, Bertrand Solet nous livre un roman historique adapté au jeune public et qui décrypte la Seconde Guerre mondiale et ses plus sombres aspects. Rien de bien original, mais un texte qui a le mérite de transcrire le quotidien de tous ces jeunes gens devenus adultes bien trop vite et par la force des choses, parfois malgré eux : la guerre n'épargne personne, surtout pas les populations laissées à l'arrière.

Citation

Tout d'une traite, le milicien raconta la visite de Ninette, parla des armes cachées, de leur livraison prévue au maquis la nuit prochaine, du projet de ses parents de l'envoyer rejoindre les maquisards. Pas un instant il ne songea au sort prévisible de Clovis Cavalier et de son épouse, qu'il livrait en pâture.

Rédacteur: Catherine Thiéry lundi 26 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page