L'Inconnue du bar

À trop vouloir t'approcher de la mort, voilà qu'elle s'est acoquinée. Elle va tellement te coller aux basques que tu vas plus pouvoir t'en dépêtrer. Il recula d'un pas, et jeta le couteau par la fenêtre. D'un geste vif, et sans viser. Lâcher du lest, comme d'une montgolfière, le soulageait. Il emprunta les escaliers, pour rejoindre le sommet du bâtiment. Il voulait se perdre dans le dédale de béton, de fer et de sueur. Il voulait se perdre, et ne plus se retrouver.
Yvan Robin - Travailler tue !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 novembre

Contenu

Roman - Policier

L'Inconnue du bar

Assassinat - Trafic MAJ vendredi 23 mai 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Jonathan Kellerman
Mystery - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Frédéric Grellier
Paris : Le Seuil, avril 2014
368 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-106132-1
Coll. "Policiers"

L'habit fait la pute

À Los Angeles, tout n'est qu'apparence. Un hôtel, autrefois grand lieu de la vie nocturne, va fermer ses portes. Alex et sa compagne vont y effectuer un ultime pèlerinage, et sont alors estomaqués par la vue d'une belle plante, comme sortie d'un vieux film avec femme fatale, qui quitte une soirée escortée par un garde du corps. Quelques heures plus tard, son corps est découvert. Les apparences sont trompeuses car il s'avère très vite que c'était une prostituée, et son garde du corps son proxénète. Alex se met au service de son ami policier pour continuer à essayer de voir au delà des apparences : l'intrigue tourne autour d'un vieux monsieur qui croit retrouver sa jeunesse en ayant de jeunes maîtresses, d'une épouse ancienne actrice, sex-symbole des séries Z et à l'esprit ouvert, des suspects potentiels qui cachent bien leur jeu.
À un moment, l'histoire pousse les enquêteurs à s'intéresser à deux frères aux épouses charmantes à qui tout réussi. Mais derrière cette vie de façade, ils ont aussi deux maîtresses qu'ils entretiennent ensemble... Lors d'un interrogatoire, les deux maîtresses - pourtant amies - s'offusquent lorsqu'elles apprennent, qu'à tour de rôle, l'une d'elle a couché avec leurs deux amants respectifs, comme si la fidélité existait encore au milieu de ses duos amoureux.
Les apparences ne sont qu'une question d'hypocrisie, le sommet tournant autour d'un club de rencontres sur Internet, solution intelligente pour transformer un simple "réseau social" en entreprise de proxénétisme, avec des phrases creuses pour se dédouaner. La jeune morte du début se faisant appeler Mystery, comme pour signaler que souvent les mystères et les masques ne sont que les cache-misères de corps tristes, de vénalité déguisée sous les oripeaux d'une sexualité libérée, comme les turpitudes sexuelles hors du mariage ne sont souvent que des secrets de famille lourds, misérables et mesquins.
Jonathan Kellerman écrit ici le vingt-sixième volume consacré aux personnages d'Alex, le psychologue, de Robin, sa compagne et de Milo, le policier homosexuel. Il construit son intrigue sans précipitation, appuie sur les éléments du glamour de la côte Ouest - piscines privées, corps dénudés, sexualité assumée, grandes fortunes et entreprises montantes - avec, en contrepoint, les petits et grands requins qui essaient de profiter des miettes de cette insolence. Le tout dans un style classique, efficace, rôdé par la routine. Un roman qu'on lit sans surprise, ni bonne ni mauvaise.

Citation

Soit le mec prend la formule de base et là, il doit se débrouiller seul, soit il crache plus d'argent, pour être assisté dans sa quête amoureuse.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page