Petite louve

Vous êtes naturellement désagréable ou vous vous entrainez ?
Jesse Hibbs - Le Défilé sauvage
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 13 novembre

Contenu

Roman - Noir

Petite louve

Road Movie - Vengeance MAJ vendredi 25 avril 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,9 €

Marie Van Moere
Paris : La Manufacture de livres, janvier 2014
268 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-35887-069-6
Coll. "Roman noir"

Noirceur du Sud

Au centre de ce premier roman de Marie Van Moere, pourchassée par les frères de sa victime, l'une des femmes tombe sur (et dans) un piège à loups. Si cela lui permet de rencontrer le propriétaire du piège, cela donne surtout le ton général du livre : le récit prend de la distance, présente des personnages sans psychologie excessive décrite mais qui s'animent grâce aux actions qu'ils font. Le roman raconte une histoire de vengeance à double fond car au départ un homme a violé une jeune adolescente. Libéré suite à un vice de procédure, il est retrouvé puis tué par la mère qui s'enfuit avec sa fille en Corse. Les deux frères du violeur, puis leur sœur, les pourchassent. Mais jamais, on n'aura de discours (ce n'est sans doute pas un hasard si les têtes de chapitre ont un verbe comme exergue) ou de remarques sur la peine de mort, la loi du talion ou même la vengeance.
L'ensemble des événements découle lentement et naturellement les uns des autres. Marie Van Moere parvient, par son style, à se couler, dans un monde naturel, quasi minéral (les décors corses s'y prêtent sans aucun doute) où les gens agissent de manière fluide même lorsqu'ils violent ou qu'ils tuent, où l'amitié donnée sur un regard ne se dérobe jamais, un monde organique, sensuel, où les joies et les peines effleurent à chaque instant, où la violence est un mode de l'Être aussi intéressant que les autres.. C'est l'occasion également de présenter trois portraits de femmes troussés avec soin : la mère qui défend sa fille ; la fille anorexique et qui peu à peu découvre sa renaissance possible ; et la sœur des frères vengeurs, gorgone qui les dirige d'une main de fer. Trois portraits sans jugement moral, où les choses se font parce qu'elle doivent se faire, comme dans une tragédie ou dans un monde aux lois immuables. Face à elles, des hommes qui ne sont pas de fantoches, ni même des marionnettes, mais des personnages vivants dont les silhouettes sont dessinées avec précision.
À travers le soleil méditerranéen, les décors sauvages de la Corse, les couleurs tranchées du Sud, les passions et les sentiments (annoncés et vécus sans mot dire) forment un contraste saisissant, faisant ressortir ainsi toute la saveur brutale d'un roman âpre, d'un véritable roman noir.

Nominations :
Prix Landerneau Polar 2014

Citation

Têtes, mains, pieds, morceaux identifiables d'un côté car promis au concassage, membres à l'incinérateur, torse lestés aux poissons, dans de grandes housses plastique de déménageur.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 15 avril 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page