L'Aventure est à l'ouest

Le roi balança la tête. L'idée de laisser Fleur-de-Lis retourner se jeter dans les griffes de la Ligue ne lui plaisait pas. D'un autre côté, abandonner un fidèle serviteur lui répugnait. Et puis, il songeait aux talents de Reynière de Sade. Serait-elle capable de faire sortir ce Charreton de prison ?
Jean d'Aillon - La Bête des Saints-Innocents
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 novembre

Contenu

DVD - Western

L'Aventure est à l'ouest

Arnaque - Guerre - Trafic MAJ mardi 28 janvier 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

Lloyd Bacon
The Great Sioux Uprising - 1953
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, novembre 2014
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Docteur cheval

Les films américains sur la guerre de Sécession sont peu nombreux, et ceux qui prennent parti pour l'un des deux camps encore moins. C'est le cas pour L'Aventure est à l'ouest, de Lloyd Bacon, qui s'attarde sur un épisode classique des guerres à l'ancienne mais pourtant rarement exploité : la nécessité pour une armée d'avoir des chevaux pour sa cavalerie et ses lignes d'approvisionnement. En pleine guerre de Sécession, dans le Wyoming, Stephen Cook n'hésite pas à voler ses congénères pour vendre des chevaux à l'armée de l'Union et s'enrichir odieusement. Amoureux de sa concurrente, la très patriote Joan Britton, il la suit sur les terres des Sioux où elle entend acheter les nombreux chevaux indiens. Déboutée, elle s'en retourne chez elle sans savoir que Cook et ses sbires dépouillent les indiens de leur troupeaux tout en salissant sa réputation. Dans le même temps arrivent dans la contrée un général sudiste au sang indien qui va s'efforcer de déclencher une révolte indienne de l'intérieur pour affaiblir les nordistes et Jonathan Westgate, un ancien médecin de l'armée, meurtri par les atrocités qu'il a vu et désemparé par son incapacité à soigner les mourants, qui vient s'installer en qualité de vétérinaire. Jeff Chandler endosse à merveille ce rôle de serviteur des hommes qui a fait serment de soigner son prochain. Son double antagonisme avec Lyle Bettger (l'un des méchants les plus odieux de la décennie) va accoucher d'une scène mémorable où il opère d'une appendicite son rival et ennemi avec un couteau de chasse alors qu'il est son otage et la pièce maitresse d'un plan machiavélique visant à le décrédibiliser. Le scénario concocté n'a pas peur des incohérences et, à peine opéré, Lyle Bettger partira à cheval commettre un ultime méfait. Cet honnête western aux multiples rebondissements n'épargne pas les clichés, ni les caricatures : le général sudiste bat son serviteur, un esclave noir, les indiens ne font aucunement confiance à la langue fourchue des hommes blancs, et un officier de l'armée n'écoute pas les paroles d'une femme (en l'occurrence l'impétueuse Faith Domergue). Mais l'ensemble est très rythmé, les paysages merveilleux, les trahisons nombreuses et l'échange biblique entre le docteur et le maréchal-ferrant, au début du film, qui permettra à une très grande complicité de naître, est un plaisir auditif. À la fin, la morale est sauve, l'armée nordiste a pactisé avec les peuples indiens, les sudistes sont repartis vaincus et Lyle Bettger a tout perdu. Il ne reste que la parole donnée qui à la fin de la guerre de Sécession sera vite oubliée et permettra à Hollywood d'exploiter le filon des guerres indiennes.

L'Aventure est à l'ouest (80 min.) : réalisé par Lloyd Bacon sur un scénario de J. Robert Bren, Frank Jr. Gill, Gladys Atwater & Melvin Levy. Avec : Jeff Chandler, Faith Domergue, Lyle Bettger, Peter Whitney, Stacy Harris...
Bonus. Présentation de Patrick Brion. Histoire du western. Galerie photo. Bande-annonce.

Citation

Un proverbe dit : 'Le vin mord comme un serpent et pique comme une vipère.' D'un autre côté le Livre de Timothée dit : 'Ne bois plus d'eau mais du vin pour soigner ton estomac.' Je ne peux pas refuser de l'aide à mon vieil ami l'estomac !

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 28 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page