La Proie des hommes

À l'échelle de l'humanité, c'est peu de chose. Je le sais. Mais je me fous de l'échelle de l'humanité.
Sandrine Collette - Des nœuds d'acier
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 22 septembre

Contenu

DVD - Western

La Proie des hommes

Social - Vengeance - Assassinat MAJ mercredi 22 janvier 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

John Sherwood
Raw Edge - 1956
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, novembre 2013
1 DVD VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Loi des hommes

La ravissante et pulpeuse Yvonne de Carlo est la proie des hommes dans ce western de John Sherwood qui permet à Rory Calhoun d'endosser le double rôle de frère vengeur et de conquérant du cœur d'une femme désabusée par la cruauté de son mari ambitieux. Cet honnête film de série B commence comme un film noir inspiré par Fritz Lang et Jacques Tourneur. De retour de la ville où elle a été prise à parti par Dan Kirby qui accuse son mari de spoliation, Hannah va réconforter des chevaux dans son écurie, alertée par des hennissements provoqués par un inconnu. De cet homme, la caméra ne montrera que les mains psychopathes et un bras que Hannah mordra à pleines dents avant de s'enfuir. Accusé de l'agression, Dan Kirby, marié à une jeune et fière indienne, est lynché, sa femme lâchée en pâture à une horde de mâles en rut qui finiront par se battre pour la belle sauvage avant de la poursuivre à cheval dans les grands espaces de l'Oregon et de tuer un indien sorti de sa réserve et venu à sa rescousse. L'événement a son importance car à partir de ce moment, les signaux de fumée s'exprimeront sans interruption. Sur ces entrefaits, le hasard faisant particulièrement les choses, le frère de Dan Kirby, ancien ranger, particulièrement habile au revolver, arrive dans la contrée. Tex n'aura de cesse de vouloir venger cette mort inique aidé d'alliés de circonstance qui ne manqueront pas de retourner leurs vestes et leurs colts. Bien sûr, Tex finira par tomber sous le charme de Hannah. Aussi ne devra-t-il pas être l'assassin de son mari qu'elle jure n'avoir plus aimé à partir de l'instant où ce dernier à tué Dan Kirby. Par une jolie pirouette pré-finale, on lui simplifiera la tache. Il ne restera qu'un ultime affrontement dans la maison d'Hannah avec deux hommes dont le psychopathe initial et un joueur qui aime un peu trop les paris. Western classique dans ses ressorts et ses relances, qui s'appuie sur la conquête du Grand Ouest et l'absence de loi qui permet au plus fort d'agir tyranniquement, La Proie des femmes dénonce ingénieusement la condition des femmes dans un univers machiste. Par certains aspects, il donne même le rôle de juge aux indiens (même s'ils sont bien pratiques avec leurs rites barbares), mais pour son premier film, le réalisateur John Sherwood montre qu'il maitrise ses gammes riches de plus de soixante films pour lesquels il a été assistant-réalisateur (dont Autant en emporte le vent...).

La Proie des hommes (76 min.) : réalisé par John Sherwood sur un scénario de Harry Essex et Robert Hill, d'après une histoire de William Kozlenko et James Benson Nablo. Avec : Rory Calhoun, Yvonne De Carlo, Mara Corday, Neville Brand, Robert J. Wilke, John Gavin...
Bonus. Présentation de Patrick Brion. Bande-annonce. Galerie photo.

Citation

Que cela vous plaise ou non, je représente la loi ici. Et il l'a violée. Avez-vous oublié comment c'était avant ? C'était la curée. Il y avait mille hommes pour une femme. Un homme ne touche plus une femme que si elle est libre. Et elle ne l'est que lorsque son mari meurt. Alors le premier qui la réclame l'épouse.

Rédacteur: Julien Védrenne mercredi 22 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page