Celle qui devait mourir

Une famille de vipères, oui ! Qui passe son temps à se débiner, se poignarder dans le dos ! Mais devant les médias, on s'adore.
Raffy Shart - L'Antidote
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Celle qui devait mourir

Social - Énigme MAJ jeudi 09 janvier 2014

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 8 €

Laura Lippman
To the Power of Three - 2005
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laurent Bury
Paris : Points, septembre 2013
526 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7578-3574-6
Coll. "Thriller", 3093

Pression mortelle

Lorsqu'on est enfant, on découvre les amitiés et on pense qu'elles seront éternelles. On se jure alors des promesses que le temps s'empressera d'effacer. En grandissant, on conserve parfois ses amitiés, mais les pressions familiales, les parcours scolaires et la vie professionnelle se chargent de vous éloigner de ces amis d'enfance, parfois retrouvés des années plus tard avec nostalgie. Laura Lippman a décidé d'aller jusqu'au bout de ce thème en le concentrant sur une période courte. Le récit s'ouvre ainsi sur une scène où trois amies adolescentes qui se sont juré une fidélité indéfectible sont retrouvées dans les toilettes de leur établissement, le lycée de Glendale, à la veille des vacances. L'une est morte, les deux autres gravement blessées ; dont une entre la vie et la mort, après une tentative de suicide. C'est du moins ce que peuvent penser les premières constatations, mais comme toujours dans ce genre de récit, les faits sont trompeurs et il se trouve toujours un policier pour tenter d'en savoir davantage. Laura Lippman ne cherche pas à créer un roman policier, ni à s'occuper du suspense. Même si une intrigue policière sous-tend l'histoire, c'est principalement le quotidien qui intéresse l'auteur. Le récit se base sur de longues descriptions de l'enfance et de l'adolescence de ses personnages, bifurque vers des personnages secondaires qui pourraient proposer un regard différent, virevolte vers les problèmes personnels des policiers, revient à la scène centrale des toilettes où a eu lieu la tragédie. Derrière cette amitié de trois filles qui peut s'effilocher avec le temps, sur les promesses qu'elles se sont faites et peut-être trahies, le récit se concentre sur la vie scolaire, la sexualité naissante, et la pression sociale car les trois adolescentes ont dû commencer à réfléchir à leur scolarité en terme de points à glaner pour intégrer l'université de leur choix. Du coup, il faut aussi être un peu intéressé par le quotidien des lycéennes américaines (pompom girls incluses) pour en savourer le sel sur la longueur d'un roman de cinq cents pages bien tassées, sans somnoler.

Nominations :
Prix Plume libre : La Plume du thriller international 2013

Citation

Infante lui donna un coup de coude pour diriger son attention vers une beauté au corps compact, les seins remontés en une impressionnante offrande en haut de son décolleté plongeant, où se nichait un grand E en or.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 09 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page