Triple Crossing

Carol était pétrifiée. En face d'elle, Hitchcock affichait son masque marmoréen. Elle le voyait comme le juge qui condamne à mort Grace Kelly dans Le crime était presque parfait.
René Bonnell - Hitchcock, roman
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 juillet

Contenu

Roman - Noir

Triple Crossing

Géopolitique - Drogue - Infiltration - Gang MAJ jeudi 19 décembre 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,8 €

Sebastian Rotella
Triple Crossing - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Guitton
Paris : 10-18, septembre 2013
500 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-264-06040-2
Coll. "Domaine policier", 4733

Sphynx maléfique

Il arrive qu'un homme doive se battre contre le crime, la corruption, le mensonge organisé et le système vicié, et qu'il trouve des appuis, des renforts, des soutiens, au cœur même de l'adversité. Mais dans Triple Crossing, nous sommes dans un cas différent : le crime est partout, la gangrène est au cœur même du système et les rares honnêtes hommes se trouvent démunis face à ce monde absurde. À l'intérieur du roman, l'un des personnages centraux se voit obligé d'aller parlementer avec un ancien chef de la police mexicaine enfermé dans une prison. De fait, dans la prison, les gangs font la loi, les geôliers évitent de se promener dans des couloirs jugés trop violents, et des familles et des prostituées se baladent entre des immeubles construits illégalement dans les cours. Tout est à l'image de cette scène : un magma de violence, de force brutale régnant en maitre sur un système tellement pourri et depuis si longtemps qu'il est inconcevable autrement.
L'intrigue ? Nous suivons en parallèle Valentin Pescatore, policier à la patrouille frontalière américaine qui, suite à un pétage de plomb, se trouve obligé de jouer l'agent double au sein d'un gang mexicain dirigé par une figure montante de la truanderie et son oncle, homme politique influent ; Mendez, un journaliste mexicain entré dans les forces anti-corruption mais qui doit composer avec les aléas politiques, et Puente, une agente fédérale américaine qui essaie de coordonner les forces des deux côtés de la frontière même si à Washington, on l'entend d'une autre oreille.
Le récit est profondément amer avec quelques victoires à la Pyrrhus et des trahisons de toute nature, qui laissent les agents de terrain devant gérer d'énormes frustrations avec en point d'orgue funéraire une longue scène où l'une des rares femmes mexicaines qui lutte contre la corruption est abattue en présence de nombreux policiers devant justement assister à sa mort. Sebastian Rotella est journaliste, et cela se sent dans un roman qui s'apparente comme un long documentaire sur le crime organisé, avec des personnages un peu plaqués, même s'ils s'inspirent peut-être de personnes réelles, qui incarnent les options de cette époque qui mondialise tout et surtout le crime. Triple Crossing décrit, sans insistance, un monde âpre, cynique et profondément désillusionné.

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2012

Citation

La barrière rouillée était composée de morceaux de piste d'atterrissage récupérés sur d'anciennes bases aériennes temporaires : des reliques militaires qui dataient du Vietnam.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 19 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page