Marseille's burning

Maintenant, Kinley savait pourquoi Overton s'était effondré à la première accusation et s'était finalement traîné à travers la pièce jusqu'à la chaise électrique qui l'attendait, comme une mère, les bras tendus.
Thomas H. Cook - La Preuve de sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 28 mars

Contenu

Roman - Noir

Marseille's burning

Urbain - Révolution MAJ vendredi 13 décembre 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Cédric Fabre
Paris : La Manufacture de livres, avril 2013
214 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-35887-057-3

Actualités

  • 09/09 Prix littéraire: Sélection 2014 du Prix marseillais du polar
    C'est à l 'issue d'un procès présidé par le romancier Gilles Del Pappas, que le 11e Prix marseillais du polar dévoilera son lauréat le 20 septembre. Rappelons que le déroulé du prix s'inscrit dans le cadre des Rendez-vous du plateau sous l'impulsion de l'Association cours Julien. Ces Rendez-vous du plateau vous attendent nombreux et ce d'autant plus que l'austérité est de mise et que les subventions ont fondu comme neige sur la Canebière. Comme le rappelle Marianne Doullay, directrice de l'association cours Julien, "pour 2014, ayant obtenu moins d'un tiers du budget souhaité, nous ferons un tiers de la fête rêvée". C'est pourquoi l'édition se maintient mais sur une seule journée et sans concert, assurant ainsi une prestation de qualité sur un temps plus restreint. Pour en revenir à la remise du Prix marseillais du polar, elle se déroulera avec l'aide de dix membres renommés du Barreau de Marseille qui auront pour lourde tâche de défendre dix clients ayant commis un polar. Chacun ira de son éloquence devant sept jurés qui s'en iront par la suite délibérer afin d'élire le meilleur coupable de l'année. Notons cependant que le crime ne s'oublie pas et que nombre des larcins recueillis et mis en avant dans ces sombres plaidoiries peuvent dater quelque peu...

    Samedi 20 septembre :

    Pergolas :
    - 14 heures-19 heures : Forum des associations. Télé Plateau, Artisans d'une Terre ludique, El Kabaret, Dar Lamifa, Takita, Nuad Sen, Épluchures, Le Pied nu, Bouillon marseillais, Kuzca...

    Fontaines :
    - 15 heures-17 h 30 : Prix marseillais du polar. Le polar à la barre. Qui sera jugé coupable du meilleur polar de l'année ? Mise en scène : association cours Julien avec la complicité de l'Ordre des avocats du Barreau de Paris.
    - 17 h 30-19 heures : rencontre & dédicaces avec les dix auteurs. Avec les librairies de l'Arbre et le Lièvre de Mars.
    - 19 heures : Camapa. Théâtre de rue (échasses et percussions).

    Sélection du Prix marseillais du polar 2014 :
    - Angle mort, d'Ingrid Astier (Gallimard, "Série noire") ;
    - Meurtre au Ritz, de Michèle Barrière (Le Livre de poche, "Policier") ;
    - Un chouette petit blot, de Laurence Biberfeld (La Branche, "Suite noire") ;
    - Ville propre, de Mika Biermann (La Tangente) ;
    - Le Signe de dédale, de Florence Bremier (Oskar, "Polar") ;
    - L'Autre, d'Olivier Descosse (Delpierre) ;
    - Requiem pour Mona, de Catherine Diran (La Tengo, "Mona Cabriole") ;
    - Marseille's Brurning, de Cédric Fabre (La Manufacture de livres) ;
    - Le Chat Ponsard, d'André Fortin (Jigal, "Polar")
    - Baignade surveillée, de Guillaume Guéraud (Le Rouergue, "La Brune").
    Liens : L'Autre |Le Chat Ponsard |Ingrid Astier |Gilles Del Pappas |Michèle Barrière |Laurence Biberfeld |Florence Bremier |Olivier Descosse |Catherine Diran |Cédric Fabre |André Fortin |Guillaume Guéraud |Association cours Julien

  • 26/04 Édition: Parutions de la semaine - 26 avril

Marseille's Calling

Par delà l'intrigue qui joue avec les passages obligés du genre - hommes politiques corrompus, violence des cités, trafics divers et variés, mallette volée contenant des photos compromettantes pour de nombreuses personnes, poids des différentes communautés plus ou moins intégrées -, c'est toute l'effervescence d'une ville en état de siège qui est rendue à travers le roman de Cédric Fabre. Il faut bien le dire : la période s'y prête car nous sommes à la veille des manifestations qui vont faire de Marseille une capitale européenne de la Culture. Des artistes y participent, chacun à leur façon, entre traditions bon teint, provocations d'avant-garde et performances dont on ne sait jamais si elles ressortent du génie le plus aiguisé ou de la crétinerie la plus profonde. Sur fond de musique rock, utilisée avec un sens de la dramaturgie et non plaquée comme c'est parfois le cas, l'auteur nous offre une description sociologique riche et prenante. Phil, le personnage central, est à la fois barman et batteur dans un groupe de rock, qui essaie d'écrire le morceau qui retranscrira la folie de la ville aussi bien que l'ont fait par le passé les Clash avec Londres. Son parcours personnel lui permet de naviguer des quartiers les plus huppés - où les derniers grands notables de la ville, rentiers opulents, supportent difficilement de voir arriver ces parvenus que sont les dealers enrichis de la Cité -, jusqu'aux bas-fonds où des petites frappes survivent de menues entorses à la loi. Il n'oublie pas de passer par les artistes installés dans le circuit institutionnel et les happennings dévastateurs, restitués avec ironie comme lorsque ce performeur organise avec des acteurs et des passants une scène en pleine rue où des volontaires se mettent des masques d'hommes politiques locaux et d'autres, cagoulés, les abattent ; les spectateurs et les forces de police qui se trouvent sur place ne savent pas comment réagir, mais tout cela provoque un charivari qui oscille entre l'atmosphère bon enfant et la guerre civile - l'atmosphère marseillaise, quoi ! C'est ainsi que fonctionne le roman de Cédric Fabre qui établit comment faire la révolution - ou du moins SA révolution - avec force, conviction et sens de l'énergie positive, et ce n'est pas un hasard si Marseille's burning s'achève par le concert du groupe de Phil, invitant le monde entier à entrer dans la danse.


On en parle : 813 n°115

Nominations :
Prix marseillais du polar 2014

Citation

Dans un monde en miettes, on retrouve du sens en apprenant à faire des mille-feuilles.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 15 novembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page