L'Affaire Saint-Fiacre

Quelques mots, il n'en faut pas plus pour créer dans une vie un avant et un après.
Karen-M McManus - Qui ment ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 septembre

Contenu

Livre sonore - Policier

L'Affaire Saint-Fiacre

Social - Assassinat MAJ lundi 25 novembre 2013

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 17 €

Georges Simenon
François Marthouret (lecteur)
Paris : Audiolib, novembre 2013
1 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 978-2-35641-590-5
Extrait audio :


Ah ! Le vieux monde...

Saint-Fiacre. La comtesse a eu le bon goût de mourir à la fin de la messe d'une crise cardiaque. Un crime en fait, provoqué par un avertissement glissé dans son missel : la police saurait tout. Voici Maigret à confesse. Moins enquêtant parmi l'assistance que se révélant ses souvenirs d'enfance, qui remontent au galop et le submergent tout d'un coup. L'enquête ? Il en laisse le soin au suspect lui-même. Un Columbo avant l'heure. Tandis qu'il l'observe s'enferrer, trop occupé qu'il est à se livrer, corps et âme, à la poussée de nostalgie qui l'affecte, celle d'un monde qui n'est décidément plus. Autour de lui, le vieux monde se délite. Personne n'y échappe, ni le curé, ni le régisseur, pas même le petit peuple, son chapeau à la main. Georges Simenon a mis beaucoup de lui dans ce Maigret tout entier habité par la mélancolie. Un infime écart qui laisse entendre dans la narration la voix auctoriale. C'est sur cet infime écart que semble reposer le parti pris de lecture de François Marthouret, livrant le récit dans un rapport d'extériorité qui est presque celui du personnage lui-même, hanté par le trouble de l'auteur. Une voix suave quand elle se met à évoquer ce monde disparu. Bienveillante aussi, malgré l'atmosphère à bien des égards pesante du drame que noue Maigret : son monde disparu. Mais une lecture d'une folle intelligence, qui introduit subtilement une légère distanciation par son phrasé, cette drôle de façon qu'à François Marthouret de traîner sur les syllabes pour donner à entendre, aujourd'hui, ce que les mots de Georges Simenon ont d'étrange à nos oreilles. Comme pointant, dans la distance qu'elle prend avec la distance que Simenon avait lui-même prise avec son récit, le lointain appel d'un appareillage narratif disparu lui aussi. On n'écrit plus comme ça aujourd'hui, quelle beauté alors, dans cette évocation !

NdR - 1 CD MP3, 3 h 48 d'écoute.

Citation

Un crime sera commis pendant la première messe.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 15 novembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page