Basse tension

Son cri fut cependant étouffé par le klaxon retentissant d'un semi-remorque au moment où celui-ci fit un écart pour éviter un tuk-tuk inconscient sur Sukhumvit Road
Jo Nesbø - Les Cafards
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 septembre

Contenu

Roman - Policier

Basse tension

Musique - Disparition MAJ vendredi 08 novembre 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Jérémy Bouquin
Colombes : Le Lamantin, octobre 2013
274 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-92271-03-4
Coll. "Le Lamantin des profondeurs"

Vynille Rondelle au Printemps des Bourges ?

En cette période de troubles et de crise, alors que le capitalisme semble avoir réussi à étendre son hégémonie sur l'ensemble de la planète, il est temps de se rappeler que deux mouvements de jeunesse, plus ou moins liés à la musique, ont essayé après la Deuxième Guerre mondiale d'entrevoir à leur façon le futur de l'Humanité. Le punk a sans doute été, à l'intérieur de la musique rock, le mouvement musical qui a porté le plus haut une conception anarchisante des rapports humains et économiques. Auparavant, la contestation des années 1960 avait été plus protéiforme : hippies, idées écologiques, décroissance, retour à la terre, médecines naturelles... Basse tension narre une histoire autour de ces deux pensées, et s'installe autour d'une opposition entre des capitalistes prêts à tout pour avoir un retour sur investissement, au détriment bien entendu des aspects humains, et des personnalités fortes.
Kloé, jeune bassiste, vivant par et pour la musique vivote entre quelques cours et dépannages pour des groupes locaux, quand elle est contactée par un producteur. Le bassiste de Vynille Rondelle, groupe punk qui fait le buzz, a malheureusement disparu au milieu de la préparation du nouvel album. Elle doit évidemment le remplacer, mais si elle accepte c'est aussi parce qu'elle est engagée par un détective privé pour l'aider dans son enquête sur cette étrange disparition. Le détective commence également à fouiner autour d'une communauté autogérée, vivant dans des yourtes, sous le patronage d'une gourou qui guérit en utilisant des méthodes naturelles et qui aurait pu essayer de nettoyer le bassiste disparu de ses addictions multiples et variées. Mais le ver est dans le fruit de l'autogestion et certains y voient manière à profits crapuleux...
Servi par un style allègre et vivace, rapide et nerveux, ponctué de références musicales, le roman de Jérémy Bouquin ne s'embarrasse pas de fioritures et fonce, tête baissée, vers sa conclusion comme un album rock-punk : entêtant et alternant les climats calmes et sombres. Basse tension est l'occasion de descriptions intelligentes des personnages centraux (les autres étant un peu plus stéréotypés avec un producteur avide, des musiciens drogués...), s'appuyant sur une intrigue classique - le profit gouverne les monde mais ce n'est pas forcément une bonne chose.

Citation

Le producteur avale son jus. Il sourit à pleine dents, tente de séduire Kloé. Ce type est un animal. Il a des dents neuves en céramique. Un carnassier du son qui fait son marché. Un prédateur.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 08 novembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page