La Position du tireur couché

Luther Grove en avait abattu quatre et cela lui suffisait. Trois avaient reçu une balle entre l'œil et l'oreille et s'étaient effondrés aussitôt ; le quatrième avait décrit une pirouette dans les airs, mort avant de toucher le sol.
Barry Gornell - La Résurrection de Luther Grove
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 octobre

Contenu

Livre sonore - Noir

La Position du tireur couché

Social - Tueur à gages MAJ vendredi 27 septembre 2013

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,3 €

Jean-Patrick Manchette
Eric Elmosnino (lecteur)
Gilles Dimanche (bande sonore)
Paris : Gallimard, novembre 2010
1 CD MP3 14 x 12 cm
ISBN 978-2-07-012988-1
Coll. "Écoutez lire"

Meursault sort du terrier…

Un chef d'œuvre que ce roman de Jean-Patrick Manchette. Une révélation pour toute une génération d'écrivains, sans cesse renouvelée. Dernier roman sublime d'un auteur inspiré. Terrier, tueur à gages. Rien que le nom... Terrier, arraché à son trou, qui veut se ranger des voitures, mais qui ne peut raccrocher. On connaît l'histoire, je ne vais pas la refaire. Écrite dans ce style si tranchant de Manchette. Aux tonalités sures (il n'y a pas de faute). Il fallait donc oser le mettre en voix. C'est chose faite ici, orchestrée même, à plusieurs mains concourants à la réussite d'un beau projet – de soirée tout aussi bien, à écouter sans mesure dans son fauteuil, un bourbon à la main. Orchestré donc. Dans cette collection pourtant si souvent avare en illustrations sonores. Et parfaitement composé par Gilles Dimanche qui nous balade de compositions celtisantes en créations plus complexes mêlant le chant d'un air d'opéra aux tempos du jazz urbain. Un texte lu de bout en bout par Éric Elmosnino avec une rare habileté, nuançant à propos les voix des personnages, et donnant le reste du roman sur un ton désabusé. Curieux pari au demeurant, que cette lecture désabusée qui redouble la tonalité de l'œuvre, en soulignant même l'ironie - tout particulièrement celle de jouer des mécanismes formels du genre. Intelligente lecture affirmée d'une voix claire, ménageant des pauses, ouvrant des abîmes dans ces infimes secondes où le comédien retient un peu le récit avant de reprendre sa lecture. Superbes arrangements de la voix et de la composition musicale fouissant sous le texte pour y loger son atmosphère. Quel spectacle, où la musique n'est plus seulement celle que l'on connaît habituellement dans les livres lus, simple ponctuation sonore, mais une composition à part entière travaillant le texte dit pour en relever le caractère. Belle réussite, vraiment !

NdR - 1 CD MP3, 5 heures d'écoute.

Citation

Ces nuits-là, Terrier dort en silence. Dans son sommeil, il vient de prendre la position du tireur couché.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 17 septembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page