Alpha. 12, Petit tour avec Malcom

Mains dans les profondes de son pardingue à martingale, Marcel s'immobilisa au-delà du rideau de perles. Il était frais rasé, semblait reposé. Une boucle rebelle débordait de son feutre gris perle où roulaient encore quelques gouttes de pluie. Il frima autour de lui, comprit en un éclair. Il n'avait pas la tête dure. Des situations analogues, il en avait déjà rencontrées quelques-unes au cours de sa carrière. Il posa un œil amical sur Vicky dont la lèvre saignait. - ... Soir, Vic ! Content de vous revoir. Dommage que ce soit en une telle compagnie !
Auguste Le Breton - Du rififi chez les femmes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Bande dessinée - Espionnage

Alpha. 12, Petit tour avec Malcom

Tueur à gages MAJ vendredi 20 septembre 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 0 €

Youri Jigounov (scénario), Youri Jigounov & Chris Lamquet (dessin)
Chris Lamquet (coloriste)
Bruxelles : Le Lombard, août 2013
48 p. ; illustrations en couleur ; 30 x 23 cm
ISBN 978-2-8036-2749-3
Coll. "Troisième vague"

Alpha s'endord

Malcom : prénom donné par Howard, agent homosexuel de la CIA, à une belle rousse qui prend son bain avec un flingue dans une poche hermétique. Il faut dire qu'elle est tueuse à gages et embauchée afin d'éliminer Alpha, qui a toutes les forces gouvernementales après lui. Dans ce deuxième volet très fouillé et particulièrement fouillis, Chris Lamquet vient aider Iouri Jigounov au dessin d'une réalité confondante - l'ensemble de la série est d'ailleurs d'une réalité paranoïaque confondante. Le scénario fait en effet la part belle à la paranoïa omniprésente au cours d'une course-poursuite qui se nourrit de flashbacks afin que le lecteur puisse se rappeler quels liens unissent Alpha et son sauveteur actuel. Le pauvre Alpha aura à peine le temps de se remettre de ses blessures héritées de Fucking Patriot, premier album de cette deuxième saison, que ses anges gardiens s'écharpent et que le FBI débarque mettant à mal, dans un paysage enneigé, la stratégie évasive de la CIA qui n'a pas hésité pour l'occasion à faire appel à une tueuse dont elle a négligé de rémunérer intégralement le précédent contrat. Les rigueurs administratives conduisent à des erreurs stratégiques. Tout s'enflamme, et le contribuable américain n'a pas fini de payer les dégâts. Un aérodrome explose, un avion se crashe, un hélicoptère amerrit brutalement. L'action prime sur un scénario qui n'avance que très lentement au risque de faire du sur place, mais cela reste quand même captivant d'un réalisme angoissant. Alpha, quant à lui, est tombé entre les mains de l'énigmatique Malcom, qui entend faire monter les enchères. Un volet à l'action particulièrement omniprésente, qui montre également les ficelles tirées dans tous les sens par les différentes hiérarchies d'agences gouvernementales aux abois. On a l'impression d'assister à une vaste partie d'échecs sur un plateau sans limites, et où les pions sont sacrifiés à grande échelle. Alpha, lui, même si alliés se désintègrent dans la nature, peut dormir tranquille : une bonne étoile manipulatrice semble veiller sur lui...

Illustration intérieure


Citation

S'il ne bluffe pas, nous perdrons un formidable moyen de manipulation... Et nous serons face à des conséquences géopolitiques ingérables... Dans ce cas, débrouillez-vous pour sortir Tyler de ce pétrin sans faire tomber son ennemi... Autrement, éliminez-le ! Nous ne perdrons qu'un agent double !

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 16 septembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page