Les Tricheurs

Trois femmes vivaient dans un village. La troisième était la plus douée, la deuxième était la plus rusée, la première était la plus déterminée. À votre avis, laquelle parvint à s'échapper ?
Michel Bussi - Nymphéas noirs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Les Tricheurs

Social - Chantage MAJ lundi 01 juillet 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Jonathan Kellerman
Deception - 2010
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Frédéric Grellier
Paris : Le Seuil, mai 2013
384 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-103254-3

Meurtres de série

Il est évident et clair que la meilleure période de Jonathan Kellerman (celle des Double miroir) est loin derrière lui, et qu'il se contente désormais du ronronnement de la série... Milo Sturgis et Alex Delaware se retrouvent sur l'affaire du suicide – ou meurtre – d'Elise Freeman, retrouvée congelée dans sa baignoire remplie d'oxygène liquide. Or elle a laissé derrière elle une vidéo : la jeune femme, professeur à la Windsor Preparatory Academy de Brentwood, se sentait menacée et soumise au harassement... Dans cette école préparatoire vouée au rebut de la haute bourgeoisie californienne, quelqu'un est-il allé plus loin que la simple persécution morale ? Alors que l'enquête progresse et donne un portrait plus précis de la jeune femme, il apparaît que la victime était de mœurs dissolues, mais surtout, pourrait bien avoir monnayé des diplômes, voire s'être adonnée au chantage... Tout ceci à travers une enquête façon marabout d'ficelle majoritairement en dialogues et interrogatoires ponctuée des descriptions de lieux marquants où excelle l'auteur. Quant à la description des turpitudes de la classe huppée californienne, elle fait de l'auteur un descendant direct de Ross McDonald. Ce qui est très bien, mais on disait également la même chose il y a vingt ans... Et depuis, Jonathan Kellerman fait tourner sa petite entreprise sans dévier un seul instant de la formule qui a fait son succès. Peut-être les derniers amateurs y retrouveront-ils ce qu'ils apprécient, bercés par le ronron rassurant de la routine (façon série télévisée). Pour la fraîcheur et l'innovation, il faudra chercher ailleurs...

Citation

Quand un lieutenant de la brigade des homicides vous montre quelque chose, on garde ses commentaires pour soi.

Rédacteur: Thomas Bauduret samedi 29 juin 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page