La Disparition de Maura

Elle comprit que ce qui lui manquait d'une façon si pénible, presque déchirante, c'était son appartement. [...] Il fallait qu'elle retourne à son appartement, maintenant, tout de suite, elle ne pouvait rester loin de lui plus longtemps.
Laura Sadowski - La Peur elle-même
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 septembre

Contenu

Roman - Thriller

La Disparition de Maura

Écologique - Médical - Secte MAJ lundi 03 juin 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Tess Gerritsen
Ice Cold - 2010
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Nathalie Serval
Paris : Presses de la Cité, février 2013
320 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-258-10001-5
Coll. "Sang d'encre"

Une secte, des morts et de la neige

Au centre de cette histoire concoctée par Tess Gerritsen, deux éléments dominent et en constituent le cœur : un dépotoir et la neige. Cela pourrait être une parabole de La Disparition de Maura car, en effet, si une décharge agglutine des éléments disparates, ce texte est lui l'accumulation de bouts d'intrigue ou de genres différents du policier. Pour lier le tout, il est préférable d'utiliser la neige, qui en recouvrant intégralement le lot présenté lui donne une unité. Après de longues scènes d'exposition pour planter le décor (sur fond de colloque sur la médecine légale dans le Wyoming), le roman débute par une virée pour un week-end de ski proposée par Doug à Maura Isles, sa fille et un couple d'amis. L'angoisse débute par le fait de se perdre sur des routes de montagne peu connues, puis perdure avec une voiture qui s'enlise. Les rescapés arrivent dans un petit village qui semble abandonné de manière étrange, comme si tout le monde avait disparu en quelques secondes, laissant repas sur la table et fenêtres ouvertes pour aérer. Quel mystère se cache derrière cette énigme ?
On passe alors au thriller médical avec un accident pendant qu'ils tentent de regagner la civilisation et que l'un d'eux se blesse, avant de revenir à la tension pure car ils sont observés et se sentent observés. Quelques jours plus tard, Jane, une inspectrice, est appelée car l'amant de Maura n'a plus de nouvelles d'elle. On assiste donc à une recherche de disparus, le temps de retrouver la voiture accidentée avec le groupe mort à l'intérieur. Puis des analyses médicales prouvent qu'il ne s'agit pas de Maura et l'on repart dans la neige. Arrivées au village, les forces de police découvrent, rapidement enterrés, les habitants du village, qui appartiennent tous à une secte... Le roman s'oriente dans deux directions : celles de la secte et d'un jeune marginal qui aurait kidnappé Maura et qui est pourchassé par la police - dont certains membres sont corrompus par la secte. Tout se terminera pour le mieux à l'exception de quelques innocentes victimes dans un final écologique sur fond de produits industriels toxiques enterrés - il y avait donc bien une histoire de dépotoir.
Certains de nos lecteurs connaissent peut-être la série télévisée "Rizzoli et Isles". Ils savent donc déjà qui sont Jane et Maura. La version romancée est de bonne facture, classique, jouant sur les ressorts traditionnels d'une aventure classique qui sait user des ressorts dramatiques (informations masquées pour introduire le doute chez le lecteur, liaisons amoureuses complexes). En cela, La Disparition de Maura est comme une vieille robe de chambre, sans surprise mais confortable.

Citation

Pendant que Gruber pesait le cœur et les poumons, la caméra continua à filmer le torse béant. Ce n'était plus une jeune fille nubile qu'ils avaient sous les yeux, mais une vulgaire carcasse de boucherie.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 03 juin 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page