Prisonnier du Rocher

Elle gisait sur le dos dans le caniveau qui courait au milieu d'un abri anti-aérien en surface à Montagu Place, Marylebone. Il faisait si froid dans cette dernière demeure que Greenaway voyait son souffle former de petits nuages devant lui tandis que, posté sur le seuil, il se penchait pour examiner la scène à la lueur blafarde d'une lanterne électrique.
Cathi Unsworth - London nocturne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 30 novembre

Contenu

Mémoires - Policier

Prisonnier du Rocher

Évasion MAJ mercredi 12 juin 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Luigi Ciardelli
Avec la collaboration de Corinne Héron-Mimouni
Paris : Jacob-Duvernet, avril 2013
220 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-84724-465-6

Tourisme pénitentiaire

Monaco. La prison la plus discrète du monde. Et la mieux surveillée. Ou presque : Luigi Ciardelli s'en est échappé. Il en fait le récit dans cette autobiographie des plus romanesques. La prison, il y a goûté plus qu'à son tour... Huit ans de Centrale, à Arles, entre autres. Le Cyrano des braquages croyait pourtant finir chez lui, en Italie : la prison d'Aix avait signé une convention d'extradition, mais c'était compter sans la forfaiture de la Justice française, qui l'expédia à Monaco purger une affaire sans commune mesure avec les précédentes. Monaco ! Qui peut imaginer une prison à Monaco ? Un univers carcéral à part, raconte Luigi Ciardelli. Un blockhaus hypocritement dissimulé sous un bitume rose. Joggings bleus, sweets bleus. Les prisonniers doivent avoir de l'allure. Télé, frigo, bouilloire prêtés par sa Majesté. Perchée sur le Rocher, la prison se terre et cache des conditions moins honorables : la promenade des prisonniers par exemple, un long couloir de béton où tourner en rond à en devenir fou.

Une forteresse donc, disposant des techniques les plus sophistiquées en matière de surveillance carcérale. Luigi Ciardelli se révolte tout d'abord contre ces conditions de détention. Mais le mitard le fait réfléchir. Une stratégie s'éveille : il se fera la belle. Désormais le voici devenu prisonnier modèle. Il réorganise la bibliothèque. Une grâce ? Réfléchie alors : Ciardelli observe longuement, les couloirs, les fenêtres, les allées et venues, les horaires des uns, des autres, l'emplacement des caméras, la hauteur des murs... Il veut du panache, invente un stratagème éblouissant pour se faire livrer son matériel d'évasion, à l'ancienne presque, à scier méthodiquement les barreaux.

Le récit est méticuleux. Bergson à la rescousse, Ciardelli nettoie, époussète, range, jusqu'au jour J. L'espoir est au bout de l'obstination et prend soudain le goût de l'échappée belle, et qu'importe si cela n'a pas duré : sa vie s'en est trouvé transformée de l'intérieur, brillant désormais de ce feu qui occupe les êtres capables d'allumer l'espoir même dans les plus inimaginables séjours !

Citation

Aucune fausse note ne doit rompre l'harmonie sécuritaire de la principauté de Monaco.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 23 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page