Les Expats

Il resta debout sur le seuil du laboratoire, comme devant une sorte de frontière invisible qu'il n'osait pas franchir.
Marc Raabe - Incision
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 juin

Contenu

Roman - Espionnage

Les Expats

Psychologique MAJ jeudi 23 mai 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5


Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Chris Pavone
The Expats - 2012
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Leslie Boitelle
Paris : Fleuve noir, novembre 2012
494 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-265-09456-7
Coll. "Thriller"

Babouchkas au Luxembourg

Parfois, changer de lieu, c'est l'occasion de changer de vie, de repartir du bon pied, et c'est sans doute ce que pense Kate lorsque son mari lui propose de quitter les États-Unis pour le Luxembourg où ses talents d'informaticien seront reconnus. Cela lui permettra aussi - enfin - de s'occuper de ses enfants et d'oublier qu'elle a commis des meurtres au nom de la CIA. Mais bien souvent, même lorsque l'on s'éloigne, on emporte dans ses bagages ses soucis. Kate s'installe dans cette bonne vieille Europe et fait de nouvelles connaissances. Parmi celles-ci, un couple... Or celui-ci semblent cacher des choses. En fouinant un peu, elle s'aperçoit qu'ils sont liés au FBI. Seraient-ils en train de la surveiller en raison d'anciennes opérations délicates qu'elle a mené sur le sol américain ?

Roman de la paranoïa, de l'angoisse perpétuelle, des plans secrets cachés, des manipulations qui essayent de masquer des complots divers et variés, Les xpats multiplie les paroles et les actions à double sens. Afin de renforcer encore le côté tordu de toute l'affaire, l'auteur, Chris Pavone, décale les plans chronologiques : nous sommes au Luxembourg, mais l'histoire, racontée depuis un restaurant français deux ans plus tard, revient sur les années aux États-Unis et repart dans les missions passées de Kate pour la CIA, soit plusieurs strates temporelles qui se mélangent de manière complexe mais rendues de manière compréhensibles pour le lecteur. C'est cette construction, ainsi que les pensées des personnages qui restituent cette intrigue dans un style éminemment cérébral : pas de poursuites, pas de tueurs à gage, tout le roman est aussi feutré que les grandes banques capitalistes du Luxembourg. Les Expats ressemble à des pelures d'oignon, chaque couche enlevée révélant la suivante et changeant la perspective de qui manipule qui, ou a des poupées gigogne russes qui offrent des visages différents tantôt souriants tantôt grimaçants.

Citation

À l'intérieur du coffre-fort, les quatre passeports de la famille avec de fausses identités, ainsi que d'épaisses liasses de billets tenues par un élastique, de grosses coupures en euros, en livres britanniques et en dollars américains, des billets tout neufs, sa propre version de l'argent blanchi.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 22 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page